dysplasie

Dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche chez le chien est un problème articulaire qui touche principalement les grandes races.

 

Qu'est-ce la dysplasie de la hanche chez le chien ?

 

La dysplasie de la hanche chez le chien se caractérise par la malposition de la tête du fémur dans la cavité glénoïde du bassin. Il s'agit d'une déformation articulaire qui apparaît lors du développement – le nom dysplasie signifiant d'ailleurs "anomalie de développement" – au moment de la croissance du chien.

 

Les tissus stabilisateurs de l'articulation se relâchent, et celle-ci devient instable. La dysplasie de la hanche a une composante fortement héréditaire et génétique, mais elle peut aussi être provoquée par des facteurs environnementaux : obésité, jeux trop intenses lors de la jeunesse du chien, chutes brutales, déséquilibre dans l'alimentation…

 

Notez que les chiens de grande taille sont beaucoup plus touchés par la dysplasie de la hanche que les autres. De plus, certaines races y sont plus sujettes que d'autres. C'est le cas du Golden Retriever, du Saint-Bernard, du Labrador Retriever ou encore du Bouvier Bernois.

 

Comment prévenir la dysplasie de la hanche ?

 

Il est important d'écarter du cycle de reproduction les individus atteints de la dysplasie de la hanche, même s'il reste difficile de garantir complètement la non apparition du problème chez un chiot. La sélection attentive a permis de réduire grandement le souci, même s'il persiste malgré tout.

 

Il est de plus capital de respecter la croissance naturelle du chien, ses besoins et de ne pas le solliciter plus que de raison. On évitera par exemple de faire grimper ou descendre des escaliers à l'excès.

 

Comment reconnaître une dysplasie de la hanche ?

 

Certaines dysplasies sont complètement asymptomatiques si elles sont légères. Pour les cas les plus sérieux, des signes permettent assez vite de les identifier.

 

Tout d'abord, le chien présente un arrière-train peu musclé, avec des os saillants au niveau des hanches. Sa démarche est chaloupée. Lorsqu'il court, il présente des mouvements inhabituels du bassin. Il peut aussi avoir des difficultés à descendre ou monter, à se lever et présenter des raideurs. Le chien boite d'une ou des deux pattes arrière. Certains animaux ont aussi des difficultés à maintenir une position assise de manière prolongée.

 

Attention cependant. Il est difficile, voire impossible de poser avec exactitude un diagnostic de la hanche chez le chiot par une simple observation. En effet, les chiots ont parfois une démarche, une oscillation du bassin particulières, qui sont avant tout dues à la croissance.

 

chien avec dysplasieSource : Animal Pet Hospital

 

Que faire si mon chien a la dysplasie de la hanche ?

 

La dysplasie de la hanche peut être soignée par traitement médical ou par traitement chirugical.

 

Le traitement médical

 

Il s'agit avant tout d'un traitement visant à atténuer la douleur via l'administration d'anti-inflammatoires, ainsi que de médicaments contre l'arthrose. Il vous faudra bien contrôler le poids de l'animal. L'efficacité du traitement dépendra avant tout de votre compagnon à quatre pattes, tous les chiens ne répondant pas de la même manière.

 

Le traitement chirurgical

 

Le choix de la chirurgie devra se faire en fonction de l'état global de l'animal, de son âge, ainsi que l'avancée de la dysplasie. La meilleure chose à faire est de consulter un vétérinaire spécialisé dans l'orthopédie. Différentes opérations sont possibles :

 

  • Triple ou double ostéotomie du bassin : découpe des os du bassin dans le but de recréer une articulation de la hanche. Si le chien a de l'arthrose, cette opération n'est pas conseillée.
  • Prothèse de la hanche : des implants artificiels remplacent la tête du fémur et la cavité du bassin. C'est une opération très onéreuse, qui est à conseiller chez les chiens ne répondant pas aux autres traitements.
  • Résection de la tête et du col de fémur : la tête et le col du fémur sont retirés. L'opération est plutôt conseillée pour les chiens légers, présentant des douleurs à la hanche sur lesquels les médicaments n'ont aucun effet.
  • Dénervation de la hanche : cette opération vise avant tout à réduire la douleur provoquée par la dysplasie.

 

Il existe une opération de prévention chez les chiots à risque, la symphysiodèse, qui bloque la croissance d'une partie du bassin en procédant à une synthèse de la symphyse pubienne.