Beagle

Adorable petit chien de chasse à l’énergie débordante, le Beagle fait également un merveilleux compagnon pour toute la famille, à condition de pouvoir gérer son caractère parfois têtu.

 

Origines du chien Beagle

 

L’histoire du Beagle est longue et mouvementée. Des traces écrites attestent de la présence de petits chiens courants similaires au Beagle durant la Grèce antique, à partir du Ve siècle avant notre ère. D’après certains spécialistes, ils se seraient ensuite diffusés en Bretagne romaine (actuelle Grande-Bretagne) sous la domination de l’Empire romain. Il semble que l’on retrouve ensuite des preuves attestant la présence de Beagle au XIe siècle en Angleterre, sous le règne de Knut Ier, dont une des lois concernaient des chiens ressemblant aux Beagles ; cependant, rien n’accrédite l’authenticité de ces textes, qui n’ont pas été retrouvés.

 

Parmi ses ancêtres, le Beagle semble également compter un chien importé par Guillaume le Conquérant, qui introduit en Angleterre le talbot, chien aujourd’hui disparu. Par un jeu de croisement avec des greyhounds, deux nouvelles races voient le jour : le chien courant du Sud et le chien courant du Nord, développés tous les deux pour la chasse au lièvre.

 

Au XVIIIe siècle, la chasse au renard gagne en popularité, rendant les deux chiens courant du Nord et du Sud beaucoup moins recherchés. Ils sont alors croisés avec des Foxhounds anglais, beaucoup plus imposants. Les chiens plus petits, de type Beagle, sont au bord de l’extinction, préservés de la disparition totale par quelques fermiers qui les utilisent pour continuer à chasser le lapin.

 

Ce n’est qu’au XIXe siècle, en 1830, que le Beagle tel qu’il va se développer pour arriver au résultat actuel reprend des couleurs, grâce à l’intervention de Phillip Honeywood. Celui-ci établit une meute de Beagles dans l’Essex, composée très certainement de chiens courants du Sud et du Nord.

 

Il reste cependant difficile d’isoler très clairement le point de départ de la race Beagle en tant que telle : en effet, il existait, au XIXe siècle, des différences de tailles, de robes, et même de poils. En 1856, un manuel cynologique divisait même le Beagle en quatre catégories différentes, en fonction de la taille. Les efforts des éleveurs ont malgré tout porté leurs fruits et le Beagle est sauvé de l’extinction définitive à la fin du XIXe siècle. Le Beagle Club voit le jour en 1890 en Angleterre.

 

La race arrive en France dans le milieu du XIXe siècle, via l’intermédiaire de Paul Caillard, qui en offre à la famille de Chabot. Dès lors, le Beagle commence à se diffuser dans tout le pays. Au XXe siècle, il est connu dans le monde entier.

 

Malheureusement, la Première Guerre mondiale a manqué de précipiter la race dans l’oubli. Le travail d’éleveurs passionnés est parvenu à enrayer la tendance, même si la Seconde Guerre mondiale a encore vu les populations de Beagles décliner.

 

Après la guerre, le Beagle continue de gagner en popularité. Aux États-Unis, il fait partie des dix races préférés des Américains depuis 30 ans. En France, il est un peu plus confidentiel, mais reste apprécié. Le Beagle a également fait son entrée dans la culture populaire, sous les traits de Snoopy, un chien qui apparaît aux côtés de son maître Charlie Brown, dans le comic strip Peanuts créé par Charles M. Schulz.

 

Allure

 

Le Beagle est un chien de taille moyenne, entre 33 et 40 cm au garrot en fonction du sexe, d’apparence harmonieuse. Ses pattes sont bien proportionnées et musclé, son corps compact.

 

Le crâne du Beagle est bombé, le museau est carré et la truffe noire dans la plupart des cas. Les oreilles sont grandes, et tombent au niveau de la bouche. Le bout est arrondi. Les yeux sont larges, de couleur marron ou foncée. La queue du Beagle est courte, épaisse et bien droite lorsque le chien est actif. Elle arbore un bout blanc.

 

Robe

 

Le poil du Beagle est très court, danse et résistant aux intempéries. La couleur est en majorité tricolore, mais certains chiens peuvent être bicolores. Les chiens tricolores arborent un pelage noir, marron et blanc. Les chiens bicolores sont blancs avec des taches de couleur, très souvent feu.

 

chiot beagleSource : American Kennel Club

 

Caractère

 

Le Beagle est un chien extrêmement doux, au caractère gentil et pacifique. C’est un chien intelligent, qui peut cependant se montrer très têtu, surtout lorsqu’il suit une piste. Il a aussi une réputation de fugueur, qui peut cependant être contenue avec une bonne éducation. Le Beagle est aussi affectueux, et s’entend en général très bien avec les autres animaux. Il peut se montrer parfois méfiant avec les étrangers.

 

Le Beagle est un chien très joueur, ce qui en fait un excellent compagnon pour les enfants.

 

Malheureusement, son naturel doux le dessert, car c’est la race de chien la plus utilisée dans les expérimentations en laboratoire.

 

Santé et soins

 

L’espérance de vie moyenne du Beagle est d’environ 12 ans. Le Beagle ne connaît pas de problèmes de santé particuliers, mais il peut cependant être touché par l’hypothyroïdie. Il est aussi prédisposé à l’obésité, car il mange tout ce qu’il trouve. Il faudra donc le surveiller, surtout chez les sujets âgés ou qui font peu d’exercice. Il faut également prendre soin de ses oreilles tombantes afin d’éviter les infections.

Coté nutrition, le Beagle a besoin de croquettes qui favorisent un bon poids de forme.

 

Entretien

 

L’entretien du Beagle demande peu d’efforts, sauf au niveau de ses oreilles, qui exigent un nettoyage environ une fois par mois. Côté brossage, un brossage hebdomadaire, voire bimensuel suffira.

 

Le Beagle a besoin de se dépenser. Il pourra vivre en ville, mais préférera de loin la campagne afin de pouvoir courir à l’envi. Il pourra malgré tout s’adapter si ses besoins sont satisfaits.