Faut-il punir un chien ou un chiot ?

Même si le mot "punition" peut parfois déranger, il n'en reste pas moins important de savoir réprimander son chien lorsque celui-ci fait une bêtise. Ce choix de la réprimande se fait dans l'optique d'une éducation cohérente, qui vise à obtenir un chien équilibré et bien dans sa peau. Mais quand punir son compagnon à quatre pattes ? Comment ? La punition est-elle toujours efficace ? Voici quelques éléments de réponse.

 

Quand punir son chien ?

 

Les punitions doivent faire suite à des actes bien précis, actes dont vous souhaitez que votre chien perde l'habitude au plus vite. Fait extrêmement important, la réprimande doit être immédiate à la bêtise. Il est tout bonnement inutile de punir votre chien pour une bourde qu'il aura commise quelques heures auparavant. Par exemple, punir votre chien parce qu'il a uriné sur votre canapé en votre absence ne servira à rien : l'animal ne pourra pas associer son action à votre remontrance. Vous risqueriez surtout de faire passer des messages perçus comme injustes et incohérents. Au final, votre animal pourrait alors avoir tout simplement peur de vous, car il ne comprendrait pas vos sanctions.

 

La punition doit par ailleurs rester un fait exceptionnel : l'éducation de votre compagnon se fait avant tout par les stimulations et les récompenses, qui ont pour but d'encourager les comportements positifs.

 

Apprenez à reconnaître les habitudes et comportements de votre chien pour pouvoir anticiper d'éventuels comportements indésirables pour les détourner vers des comportements plus appropriés. Comprenez les facteurs déclencheurs et étouffez-les dans l'œuf.

 

Comment punir son chien ?

 

Avant toute chose : bannissez toute forme de violence envers votre compagnon. Sachez également doser, en fonction de la "gravité" de l'acte.

 

Le "Non", ferme, sera votre premier outil. Ce n'est pas le mot en lui-même qui importe, mais la tonalité employée. Vous pouvez donc par conséquence utiliser tout autre mot si vous le souhaitez, du moment que vous gardez une certaine cohérence entre les ordres.

 

La seconde solution est l'ignorance. Votre chien aime avoir votre attention. En la lui refusant, vous le punissez donc efficacement. Si votre animal constate que vous vous précipitez à la moindre de ses bêtises, il pourrait alors rapidement associer bêtise = réaction du maître, et recommencer.

 

Vous pouvez le couper net dans ses comportements indésirables en attirant indirectement son attention pour qu'il cesse, sans vous impliquer directement. Faire du bruit, par exemple, provoquera très certainement de la curiosité chez votre compagnon à quatre pattes.

 

Et souvenez-vous, la punition doit toujours suivre immédiatement la bêtise.

 

chiens qui ont fait une bêtiseSource : CBS

 

Bon à savoir

 

Ne vous laissez pas tromper par l'air penaud de votre chien. En effet, celui-ci ne réagit pas à sa culpabilité, mais à votre colère. Il n'a pas conscience de sa bêtise, seulement de ce qu'elle déclenche chez vous ; il réagit alors en fonction de votre attitude.

 

Afin d'aider votre animal à bien comprendre les signaux que vous lui envoyer, sachez passer de la "colère" à la bienveillance aussitôt que le comportement indésirable s'arrête.

 

Pensez également à créer un environnement sain pour votre animal. S'il est gourmand, évitez par exemple de laisser traîner de la nourriture à portée de museau, qui ne ferait qu'attiser la tentation.

 

Enfin, soyez patient. L'apprentissage peut parfois être long, dépendre du caractère ou du passé du chien. Acceptez qu'il fasse parfois des bêtises et des erreurs et basez votre relation avec lui avant tout sur de la confiance.