Chien peureux : comment l’aider ?

Certains chiens semblent avoir peur de tout. Le moindre bruit, le moindre geste, les terrifie, et les pousse parfois à se cacher, gémir, voire attaquer s'ils se sentent en danger. Mais pourquoi cette terreur ? Et peut-on les aider à la dépasser ?

 

Pourquoi mon chien a-t-il peur ?

 

La peur est une émotion naturelle qui pousse à réagir face au danger, mais il arrive que cette émotion soit disproportionnée. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette réaction.

 

Le manque de socialisation

 

Il s'agit sans doute d'une des raisons principales. L'expérience de vie d'un chiot aura des répercussions considérables sur sa vie d'adulte et le marquera durablement. C'est pourquoi il est primordial de le socialiser de manière rapide – et intelligente pour ne pas provoquer un effet contraire – afin de l'habituer au monde qui l'entoure. Après les deux premiers mois passés avec sa mère et la fin de son sevrage, le chiot devra être en contact avec autant de personnes et d'animaux possibles afin de désensibiliser la présence de ces derniers et la rendre normale.

 

Dans le cas inverse, le chien pourra développer ce qu'on appelle le syndrome de privation sensorielle : l'absence de stimulation produit alors une peur des objets ou des personnes. Ce syndrome peut avoir des conséquences gravissimes sur la santé de l'animal, entraînant jusqu'à une incapacité à s'adapter, une dépression ou des retards de croissance.

 

Une mauvaise expérience

 

Une peur peut naître chez le chien à la suite d'une mauvaise expérience. En cas de traumatisme important, l'animal montrera des comportements inadéquats, comme de la boulimie ou de l'anorexie, un léchage compulsif jusqu'à la blessure, une incapacité à l'apprentissage.

 

L'association d'une situation à un élément négatif

 

Si votre chien associe un objet, un événement à une situation négative qui génère un sentiment désagréable, cet objet, cet événement, pourront devenir des éléments capables de réveiller de la peur en lui.

 

Comment reconnaître un chien qui a peur ?

 

Un chien qui a peur se reconnaît facilement aux postures et attitudes qu'il prend. La queue est rentrée entre les pattes arrière, les oreilles sont baissées et le poil hérissé… Il peut également se mettre à gémir, haleter, grogner, voire uriner. Il se lèche les babines, et ses pupilles sont dilatées.

 

Source : Dog Psychology 101

 

Que faire si mon chien est peureux ?

 

Le but premier est de ne pas renforcer le sentiment de peur chez votre chien. Ainsi, si vous virez vous aussi à la panique ou au stress, vous le conforterez dans son émotion. Il vous faudra donc rester calme et maître de vous-même en toute circonstance.

 

En règle générale, il est déconseillé de rassurer un chien peureux et de le caresser, car cela justifie, à ses yeux, sa peur. Cependant, caresser votre chien peut au moins temporairement chasser l'émotion négative provoquée par la peur, même si cela n'est pas une solution viable sur le long terme. Votre attitude dépendra avant tout de la situation. À l'inverse, ne criez pas non plus, ne vous énervez pas.

 

Le mieux est de travailler sur les situations problématiques afin de les désamorcer. La récompense et le jeu sont de bons moyens d'apprendre à un chien à ne plus avoir peur. Vous pouvez également anticiper : lors de l'élément déclencheur, offrez une friandise à votre compagnon à quatre pattes. Associez le problème à un élément positif afin de détourner son attention. Au fur et à mesure des répétitions, votre chien ne fera plus attention à ce qui provoque de la peur chez lui.

 

Vous pouvez aussi vous tourner vers de l'homéopathie, comme les Fleurs de Bach, ou les colliers de phéromones apaisantes en vente dans des animaleries ou cabinets vétérinaires.

 

Comment éviter d'avoir un chien peureux ?

 

Si vous l'adoptez lorsqu'il est chiot, confrontez-le autant que possible à de nombreuses situations et personnes différentes. Encouragez-le à aller à la rencontre des choses inconnues, et gardez vous-même une attitude neutre. Si votre chiot vous voit paniquer, il pensera – à raison – que la situation est dangereuse et qu'il doit avoir peur.

 

Si votre chien est adulte, il sera un peu plus compliqué de lui faire perdre ses habitudes. Faites appel à un comportementaliste canin, et surtout, armez-vous de patience.