Chenilles processionnaires : quels dangers et que faire contre elles ?

ADVERTISING

Avec le printemps et le retour des beaux jours apparaît également dans les jardins un phénomène curieux : de longues traînées de chenilles avançant à la queue-leu-leu. Il s'agit des chenilles processionnaires du pin, qui touchent une bonne partie de la France.

 

Qu'est-ce que les chenilles processionnaires du pin ?

 

Les chenilles processionnaires du pin sont des lépidoptères qui se nourrissent d'épines de pin. Elles ont pour étonnante habitude de se mouvoir en file indienne lorsqu'elles quittent un arbre pour en rejoindre un autre ou pour s'enterrer, d'où leur nom de chenilles processionnaires. La chenille de tête guide toutes les autres, aveugles.

 

Les arbres attaqués par les chenilles s'affaiblissent très vite et deviennent beaucoup plus vulnérables contre d'autres parasites. Le nord de la France, à partir de l'Île-de-France, le centre, la pointe de la Bretagne et l'est, ne sont que peu touchés par le problème des chenilles processionnaires. En revanche, sur le reste du territoire, les chenilles sont légion. Il est donc important d'en connaître les dangers, même si vous ne résidez pas dans des zones particulières touchées.

Sachez aussi que chaque année, le territoire de la chenille processionnaire s'étend.

 

chenillesSource : Pixabay

 

Quels sont les dangers représentés par les chenilles processionnaires ?

 

Le problème de la chenille processionnaire est son poil urticant. Celui-ci est projeté en l'air lorsque l'animal se sent menacé. Ce poil venimeux provoque des réactions allergiques chez l'humain dans les cas les plus graves. En règle général, cela déclenche des démangeaisons et l'apparition de plaques rouges.

 

En revanche, le poil de la chenille processionnaire est beaucoup plus dangereux chez les chats et les chiens. Tout contact avec lui relève de l'urgence vétérinaire.

 

Le chien est en général plus touché que le chat, qui a tendance à se tenir naturellement éloigné des chenilles. On constatera en général une réaction allergique violente, un œdème. La réaction peut être d'autant plus amplifiée qu'en se léchant, l'animal va répandre les poils sur l'ensemble de son corps.

 

Le choc allergique peut aller jusqu'au choc anaphylactique, pouvant entraîner la mort par étouffant.

 

Les poils urticants de la chenille provoquent enfin une vasoconstriction de la langue, elle-même entraînant une nécrose. Si rien n'est fait, le chat ou le chien touché perdra l'ensemble de sa langue et ne pourra plus se nourrir ; la seule solution sera alors l'euthanasie.

 

chenillesSource  : Pixabay

 

Que faire contre les chenilles processionnaires ?

 

Si vous constatez la présence de chenilles processionnaires dans votre jardin, la première chose à faire est de contacter votre mairie. Certaines municipalités prévoient des plans contre les chenilles. Il est fortement déconseillé de détruire soi-même les nids de chenilles processionnaires, au risque de disperser les poils urticants. Cependant, si vous constatez la présence d'un nid unique et petit, vous pouvez essayer de le détacher et de le brûler, mais en protégeant au maximum votre corps. Utilisez aussi un échenilloir, un appareil spécialement conçu pour couper les branches avec des nids de chenilles.

 

Vous pouvez également trouver des pièges spécialement conçus pour les chenilles, à placer directement sur l'arbre.

 

Il existe des traitements insecticides naturels contre les chenilles : le bacille de Thuringe. Pulvérisez du bacille de Thuringe sur les pins ; les chenilles mourront après l'avoir ingéré.

 

Il n'est pas conseillé de ramasser les chenilles lorsqu'elles se trouvent au sol car elles risqueraient de libérer leurs poils à cet instant précis. Il est préférable de les laisser s'enterrer – ce qu'elles font avant de devenir un papillon – mais alors, attention à ne pas passer la tondeuse pour ne pas disperser les poils.

 

Sachez enfin que les chenilles ont un prédateur naturel particulièrement efficace, la mésange. Favorisez ainsi la venue de ces oiseaux en leur offrant des nichoirs.

 

Ne laissez bien évidemment pas vos animaux approcher de l'endroit concerné avant qu'il ne soit entièrement nettoyé.

 

chenillesSource : DR

 

Que faire si mon animal est touché par des poils de chenilles processionnaires ?

 

Dans ce cas-là, il ne faut surtout pas attendre, car chaque minute compte. Il s'agit d'une urgence vétérinaire. Il n'existe pas de traitement à proprement dit, mais le vétérinaire procédera avant tout au nettoyage de l'animal, puis administrera des anti-inflammatoires, des antidouleurs, des antibiotiques et des anti-histaminique.

 

Si jamais la langue est touchée et commence à se nécroser, il est possible que le praticien procède à l'ablation partielle de l'organe pour éviter que la nécrose ne s'étende.

 

Ne cherchez surtout pas à nettoyer vous-même votre animal !

ADVERTISING