Patte du chat

Les pattes du chat

Le chat marche sur quatre pattes, et plus précisément sur le bout des pieds, on dit alors de lui que c'est un animal digitigrade, à la différence de l'homme, par exemple, qui est plantigrade car il marche sur la plante des pieds.

 

Ses pattes sont habiles et mobiles. Il s'en sert pour marcher, attraper de jouets, "patouner", etc.

 

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir plus en détail l'anatomie des pattes de votre chat, ainsi qu'une approche des éventuels problèmes qu'il pourrait rencontrer au cours de sa vie, et les solutions pour protéger ses membres.

 

Anatomie de la patte du chat

 

Chez le chat, on distingue les pattes avant (antérieurs) et les pattes arrières (postérieurs). Les premières peuvent également être appelées "mains", et les secondes "pieds".

 

En fonction de la race de votre chat, ses pattes seront plus ou moins longues, et plus ou moins fines. Toutefois son anatomie ne change pas d'un spécimen à un autre.

 

Les pattes antérieures se terminent par cinq doigts pourvus de griffes dites "rétractiles" constituées de kératine, les pattes postérieures, plus longues que les pattes antérieures, se terminent par quatre doigts également pourvus de griffes rétractiles.

 

Les pattes avant disposent d'un coussinet carpien, d'un coussinet métacarpien, et de coussinets digitaux, situés à l'avant de la patte. C'est sur ces coussinets que le chat marche.

 

Les pattes arrière disposent d'un coussinet métacarpien et de coussinets digitaux également.

 

Chaque doigt est constitué d'une phalange, d'un muscle et d'un ligament élastique. Ce dernier permet à  l'animal de sortir ou de rentrer ses griffes. Lorsqu'elles sont sorties, le ligament est tendu, et lorsqu'elles sont rentrées, le ligament est plié.  Les griffes du chat sont très acérées et lui servent à chasser et à grimper avec agilité.

 

A quoi servent les coussinets et comment les protéger ?

 

Les coussinets sont formés d'un tissu solide recouvert d'une peau rugueuse. Ils servent à amortir, à protéger les petits os délicats du pied, et serviraient également à faciliter le freinage et l'atterrissage.

 

Ils permettent également au chat de rester silencieux, un détail d'importance capitale en période de chasse.

 

Dotés de récepteurs tactiles, les coussinets sont aussi très sensibles. Tout comme le toucher chez l'homme, ils permettent au chat d'évaluer la texture, mais également la température de ce qu'il touche, comme une proie par exemple.

 

Enfin, on remarque que le chat est doté de glandes entre les coussinets, appelées glandes sudoripares, ou sudorales. Celles-ci sécrètent une huile parfumée, appelée "phéromones", facilement détectable par les autres chats. Lorsqu'un chat griffe une surface, il y dépose donc une odeur, et indique ainsi la marque de son passage.

 

De plus, les chats transpirent des pattes, ce qui leur permet de maintenir une température corporelle stable. Toutefois, ces glandes peuvent s'activer et sécréter des odeurs si le chat est anxieux.

 

Les coussinets sont de la même couleur que la robe de votre chat. S'il est lui-même multicolore, ses coussinets seront soit roses, soit de plusieurs couleurs, soit de l'une des couleurs présentes sur sa robe.

 

patte de chatSource : Pinterest

 

En cas de coupure, les coussinets saignent abondamment. Brûlures, coupures, abcès… la liste des blessures auxquelles les coussinets sont exposés est longue, il est donc primordial de bien surveiller leur état et de savoir adopter les bons gestes s'ils sont abîmés.

 

Si vous avez peur que votre chat se soit blessé, entreprenez immédiatement de lui laver la patte, de bien la sécher et de la désinfecter. Enfin, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire si la plaie paraît importante ou si vous avez peur de ne pas être efficace.

 

A quoi servent les griffes et comment les entretenir ?

 

Les griffes de votre chat lui permettent d'avoir une bonne prise sur les supports avec lesquels il est en contact, de saisir des proies et de se défendre.

 

A l'inverse du chien, elles ne touchent pas le sol quand l'animal marche. Elles sont le plus souvent rentrées, et sortent par réflexe lorsque le chat en a besoin.

 

Elles constituent le prolongement du doigt du chat, et il est important de bien les entretenir. Tout comme les ongles chez les humains, elles produisent continuellement de la corne, et poussent.

 

Au quotidien, votre chat entreprendra naturellement de les limer sur des surfaces adaptées. En extérieur, il n'aura pas de mal à en trouver, mais s'il vit en appartement par exemple, il est indispensable de lui fournir des surfaces lui permettant de "faire ses griffes" (grattoir, arbre à chat, etc.).

 

Si vous vous en sentez capable, vous pouvez également épointer les griffes de votre chat, ou bien demander à un vétérinaire ou à un toiletteur de le faire pour vous. Cela lui permettra de ne pas se sentir gêné par de trop longues griffes. Mais attention à ne pas couper trop court et atteindre la partie sensible des griffes.

 

Certaines personnes pratiquent l'onyxectomie sur leur chat. C'est une pratique cruelle consistant à retirer totalement les griffes du chat et à amputer sa troisième phalange. Celle-ci est fortement déconseillée et condamnée par les défenseurs de la cause animale.

 

Les griffes de votre chat ne lui servent pas uniquement à se défendre ou à s'accrocher à des surfaces. Comme vous l'aurez sans doute remarqué, elles sont également sorties au moment du "patounage". C'est le moment où votre chat se pose sur vos genoux, par exemple, et se met à vous malaxer. Ce moment indique que votre chat se sent bien et en sécurité avec vous.

 

L'un des réflexes que peut adopter votre chat, surtout s'il vit en appartement, est la griffade. C'est lorsque votre chat se met à griffer de manière compulsive des endroits de votre habitat, le plus souvent un canapé ou un tapis. C'est pour lui un moyen de communication. Il cherche à attirer votre attention et peut-être à vous signifier que quelque chose lui manque, comme un ou plusieurs espaces pour faire ses griffes par exemple.

 

Lorsqu'il griffe un endroit, il y dépose également ses phéromones et fait ainsi passer un message. En grand routinier, c'est également un moyen pour lui de marquer à nouveau son territoire à un endroit où il a l'habitude de passer.

 

Afin de protéger votre mobilier, n'hésitez donc pas à lui fournir différents supports qui lui permettront de faire ses griffes.

 

Attention, les griffes sont un vecteur de maladies, notamment la maladie des griffes du chat, également connue sous le nom de "Bartonellose". Les symptômes qui y sont associés comprennent de la fièvre, un élargissement et une fragilité au niveau des vaisseaux lymphatiques. Généralement bénigne, il faut tout de même en surveiller l'apparition.

 

Enfin, si votre chat semble s'être foulé ou cassé la patte, amenez le immédiatement chez un vétérinaire qui déterminera avec précision la nature de sa blessure. Toutefois, vous pouvez tout de même adopter les bons gestes en attendant que votre chat reçoive les soins nécessaires.

 

S'il s'agit d'une fracture ouverte, vous pouvez nettoyer la plaie à l'eau claire, mais n'utilisez pas d’antiseptiques ou de médicaments, c'est votre vétérinaire qui les choisira.

 

Vous pouvez également tenter de recouvrir la zone blessée avec des pansements propres, un linge propre ou même une serviette hygiénique. Si possible, essayez d'immobiliser la zone. Mais pensez à rester délicat et à ne pas effrayer votre chat.

 

Enfin, pour conduire votre chat chez le vétérinaire, il est préférable d'être accompagné d'une personne qui pourra tenir votre chat et veiller sur lui pendant que vous conduisez.

 

Pendant sa convalescence, il faudra l'empêcher de trop se dépenser, de grimper et de sauter. Mais rassurez-vous, les chats sont des animaux qui guérissent très vite.