comment punir son chat

Comment punir son chat ou son chaton ?

L'éducation du chat n'est pas toujours chose aisée. Nos amis les félins sont en effet moins dociles que les chiens. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que ces derniers sont appelés les "meilleurs amis de l'Homme". Mais qui a dit que les chats ne pouvaient pas être éduqués ?

 

Cela demande certes plus de patience, mais vous verrez qu'en adoptant certains gestes, il est très facile d'apprendre à un chat ce qu'il a le droit de faire ou non.

 

Mais alors que faire quand il désobéit ? Voici quelques conseils qui vous permettront de punir correctement votre chat ou chaton sans créer un climat de terreur, et en limitant les risques de récidive.

 

Punir son chat : une question de timing

 

La condition la plus importante à respecter lorsque l'on punit un chat, c'est de le faire au moment des faits. En le prenant sur le fait accompli, vous vous assurez qu'il comprend pourquoi vous le disputez. Si vous le réprimandez pendant l'acte, il pourra associer la punition avec sa bêtise, et aura ainsi moins tendance à recommencer.

 

De plus, il est important de réitérer la punition à chaque fois qu'il fait cette bêtise. Dans le cas contraire, vous perdrez toute crédibilité, et donc toute autorité. Si par exemple, vous punissez votre chat parce qu'il a fait ses griffes sur votre canapé, faites-le à chaque fois que la situation se présente. En étant aussi ferme, vous évitez les risques qu'il ne recommence.

 

Notez que si vous constatez une bêtise après coup, il n'est pas nécessaire de punir votre chat ou chaton, car celui-ci risque fort de ne pas associer la punition à son acte.

 

Punir son chat : bannir le recours à la violence

 

Lorsque vous punissez votre chat, vous devez impérativement exclure l'usage des mains et des pieds. Le chat associe les mains aux caresses, et il risque fort d'être perturbé si vous vous en servez également pour lui taper sur la tête. Et inutile de préciser que la violence, de manière générale est totalement proscrite.

 

Cela vaut également pour les objets durs ou blessants. N'essayez pas de pourchasser votre chat dans la maison avec votre chaussure à la main. Vous ne ferez qu'instaurer un climat de terreur. Les chats qui ont peur développent généralement des problèmes d'anxiété.

 

comment punir son chatSource : Pinterest

 

En hurlant sur votre chat ou en le menaçant, vous créez chez lui une anxiété qu'il sera difficile de faire partir. Employez simplement un "non" ferme en le regardant droit dans les yeux. De cette manière, vous lui montrez aussi que vous êtes capable d'asseoir votre autorité sans passer par la violence.

 

Si vous voulez vous aider d'objets, c'est tout à fait possible, mais attention à bien les choisir. Il est généralement conseillé d'utiliser des objets mous que vous pouvez lancer sur lui pour lui indiquer qu'il est en train de faire une bêtise, ou bien de souffler de l'air sur son visage, ou encore employer un petit pistolet à eau.

 

Punir un chaton : quelques indications

 

Les chatons adorent faire plein de bêtises. Ils sont jeunes, ils expérimentent la vie et vous testent, jusque là rien d'anormal. Toutefois, il est important de leur apprendre quelques règles dès leur plus jeune âge afin qu'ils soient bien éduqués à l'âge adulte.

 

Les chatons ont tendance à mordiller les doigts. Afin de leur faire comprendre qu'ils ne doivent pas le faire, vous pouvez les attraper par la peau du cou (à l'arrière) afin de les immobiliser et de les soumettre. Ce geste totalement indolore est basé sur le modèle de la mère qui attrape ainsi ses chatons pour les transporter.

 

De même, afin de lui apprendre à être propre, vous pouvez le réprimander lorsqu'il fait pipi en dehors de sa caisse. Attrapez-le par le cou et amenez-le doucement jusqu'à la caisse pour qu'il comprenne qu'il s'est trompé d'endroit.

 

Attention ! Ceci ne doit pas être appliqué aux chats adultes. Leur peau n'est pas aussi souple que celles des chatons et ils souffriraient d'être tenus par le cou.

 

Une fois de plus, la violence n'est pas nécessaire. Elle est même fortement déconseillée car votre chat finira par se méfier de vous, et sera tenté de faire d'autres bêtises.

 

Punir son chat oui, mais le récompenser aussi

 

Enfin, si grâce à votre rigueur vous êtes parvenu à inculquer des règles de savoir-vivre élémentaires à votre chat, vous pouvez le féliciter (et vous aussi). Si la reconnaissance de son maître est suffisante pour un chien, les chats, eux, sont plus réceptifs à la nourriture.

 

Vous pouvez tout à fait lui donner une petite friandise (attention à ne pas en abuser) ou le féliciter verbalement et avec une caresse.

 

Cela permet le renforcement positif. C'est-à-dire que votre chat va associer une action à quelque chose de positif, et qu'il continuera sur cette lancée.