chat stressé

Chat stressé : que faire ?

De nos jours, le stress touche de plus en plus de personnes. La société moderne est souvent remplie de situations anxiogènes, et les chats aussi les ressentent. En créatures routinières et souvent casanières, les chats sont tout à fait enclins à l'anxiété, qui conduit dans beaucoup de cas, au stress.

 

Selon le CNRTL, le stress est une "agression de l'organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre". Ainsi, si votre chat souffre de stress, il risque fort de développer des problèmes de santé et de comportement.

 

Un changement dans ses habitudes, un déménagement, l'absence de ses maîtres… nombreuses sont les raisons qui peuvent conduire un chat à se sentir stressé.

 

Ici, vous en apprendrez plus sur les manifestations et les sources du stress chez le chat, ainsi que sur les solutions à apporter afin de déstresser et d'améliorer l'état physique et psychologique de votre chat.

 

Stress du chat : les symptômes

 

Si vous êtes attentif à votre chat et à son comportement, vous pourrez difficilement ne pas le remarquer s'il est stressé. Lorsqu'il souffre de stress, un chat aura tendance à changer ses habitudes et son comportement. Voici une liste des éléments pouvant indiquer un état de stress chez votre chat :

 

  • un changement de personnalité : cela est valable chez tous les chats. Un chat d'habitude très joueur et sociable peut tout à coup devenir très calme et abattu, un chat d'ordinaire timide peut s'isoler d'avantage et rester immobile souvent, d'autres pourront même devenir agressifs envers les humains de leur foyer, etc.
  • le cœur bat plus vite : l'augmentation du rythme cardiaque est l'un des symptômes les plus fréquemment observés chez les chats stressés. Etant donné qu'ils sont plus en alerte et anxieux qu'à leur habitude, leur cœur est plus stimulé.
  • les pupilles se dilatent et le regard se fixe : un peu comme s'ils regardaient dans le vite. Encore une fois, ils ont souvent l'air abattu.
  • les poils se hérissent : dans la même logique, étant donné qu'ils sont toujours en alerte, les chats stressés ont tendance à avoir les poils qui se hérissent, surtout sur le dessus du dos et la queue.
  • il est de plus en plus fuyant : les chats stressés le deviennent car ils n'arrivent pas à échapper à une situation anxiogène. Ainsi, ils essaieront au maximum de fuir toute source d'anxiété, et cela se manifeste par un comportement fuyant.
  • les miaulements plaintifs répétés : si vous avez remarqué que votre chat miaulait de plus en plus et que ses miaulements ressemblaient à des pleurs, c'est sans doute qu'il essaie d'extérioriser son mal-être. Soyez attentif aux miaulements de votre chat.
  • la malpropreté/le marquage urinaire : l'une des manifestations du stress les plus fréquemment observées est le marquage urinaire. Si votre chat est stressé, il essaiera par ce biais d'attirer votre attention sur la situation afin de vous indiquer qu'il ne se sent pas bien.
  • le léchage excessif : un chat stressé va faire sa toilette plus souvent que les autres. S'il a perdu le goût de jouer et qu'il est souvent isolé, il y a des chances qu'il passe le plus clair de son temps à se lécher. Cette habitude peut devenir obsessionnelle, et le chat peut aller jusqu'à s'arracher les poils. Sachez qu'un trouble du comportement peut également amener un chat à perdre ses poils.
  • la perte ou l'augmentation de l'appétit : cela dépend du chat, mais il n'est pas rare de voir un changement de comportement alimentaire chez les chats victimes de stress. Si certains auront tendance à combler un manque (perte d'un être cher, etc.) par la nourriture, d'autres diminueront leur alimentation. Dans un ou l'autre des cas, les chats peuvent devenir maigres ou, au contraire, obèses.

 

Stress du chat : quelles en sont les causes ?

 

Les facteurs de stress sont nombreux, c'est pourquoi il est important d'observer votre chat et de l'écouter afin de comprendre l'origine de son mal-être. De manière générale, les causes du stress sont tout de même facilement identifiables, et rentrent dans cette liste (non-exhaustive) de facteurs liés au stress :

 

  • changement de territoire : la source de stress la plus observée chez les chats est sans doute un changement dans son environnement. Si vous venez de déménager et que vous remarquez l'un ou plusieurs des symptômes décrits plus haut, c'est sans doute que votre chat a du mal à se faire à sa nouvelle maison. Les chats sont des animaux territoriaux qui n'aiment pas subir de changement dans leur environnement. Changer de maison ou d'appartement peut provoquer un état de stress ou une dépression chez le chat.
  • cohabitation avec un autre chat : si vous venez d'adopter un chat ou un chaton, il se peut que votre premier chat se sente malheureux. Tout d'abord, le nouvel arrivant va perturber ses habitudes, et vous aurez peut-être tendance, de votre côté, à le laisser un peu de côté pour vous occuper du nouveau chat.
  • territoire restreint : si vous avez aménagé dans un logement plus petit que le précédent, il y a de grandes chances que votre chat se sente "enfermé", surtout au début. Cela est d'autant plus vrai si vous lui avez retiré un espace à l'extérieur, par exemple.
  • l'absence prolongé de son humain/humain stressé : si vous partez en vacances pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et même si vous confiez votre chat à une personne de confiance (famille, amis), il se peut qu'il ressente un sentiment d'abandon. Vous êtes son repère dans la vie, alors ne plus vous voir créera chez lui un sentiment de manque, qui lui-même entraînera de l'anxiété et du stress. Si de votre côté, vous vous sentez stressé la plupart du temps, il se peut que vous communiquiez involontairement ce stress à votre chat. De plus, lorsque l'on est stressé, on a tendance à moins prendre le temps de jouer avec nos animaux de compagnie.
  • alimentation : un changement dans l'alimentation ou un défaut dans le mode d'alimentation peuvent être à l'origine de cet état. Si vous changez les croquettes de votre chat et que celles-ci ne lui conviennent pas, il y a des chances qu'il soit frustré et qu'il développe du stress. Par ailleurs, les chats aiment manger tout au long de la journée. Si vous ne fractionnez pas ses repas, il va spontanément se ruer sur sa gamelle et tout manger d'un coup, par peur de manquer de nourriture par la suite. S'en suivent généralement des pleurs qui traduisent cette peur.

 

chat stresséSource : Verlina

 

Stress du chat : quelles maladies doit-on craindre ?

 

Les chats stressés peuvent développer des maladies physiques, provoquées par un changement dans leur comportement, parmi lesquelles :

 

  • cystite chronique : pouvant conduire à une insuffisance rénale
  • problèmes dermatologiques
  • obésité ou perte de poids
  • augmentation du cortisol dans l'organisme qui provoque une diminution des défenses immunitaires : le chat est alors plus sensible aux maladies infectieuses

 

Stress du chat : quelles solutions ?

 

Si vous observez l'un ou plusieurs des symptômes mentionnés, c'est probablement que votre chat souffre de stress. Si tel est le cas, il faut rapidement prendre des mesures afin d'améliorer son état de santé physique et mentale.

 

Dans un premier temps, amenez-le chez le vétérinaire. Celui-ci pourra vous aider à déterminer avec précision les causes de son stress, et vous aider à trouver des solutions pour qu'il aille mieux. Il pourra éventuellement lui prescrire des médicaments. De votre côté, vous pouvez améliorer son quotidien en modifiant son environnement et en éradiquant les sources de stress :

 

  • modifier son alimentation : si le problème vient de l'alimentation, par exemple, pensez à fractionner ses rations dans un premier temps. Cela lui permettra de ne pas avoir de sensation de manque lié à la nourriture. Dans un second temps, si vous pensez que le problème provient de la qualité de son alimentation, songez à en changer, voire à y intégrer des fruits ou des légumes afin de stimuler son appétit.
  • l'aider à perdre du poids : si votre chat a tendance à compenser par la nourriture, et qu'il a pris du poids, cela risque d'empirer son état. Les chats obèses ont du mal à jouer, à grimper aux arbres ou sur les meubles, et à se laver. Cet état léthargique augmente la sensation de mal-être. Si votre chat est en surpoids, aidez-le à maigrir en mettant en place un régime adapté avec l'aide de votre vétérinaire.
  • diminuer les conflits entre chats : si le problème vient d'un conflit de territoire, essayez d'améliorer les rapports que vos chats entretiennent. Incitez-les à jouer tous les deux, et évitez de donner raison à l'un ou à l'autre lorsqu'ils se disputent, par exemple.
  • stimulez ses instincts de félin : en jouant davantage avec lui et en l'encourageant à se dépenser, vous lui permettrez de sortir de sa léthargie et de s'ouvrir à nouveau aux éléments extérieurs. Il sentira ainsi que vous vous préoccupez de lui et se sentira aimé.
  • évitez de le punir : il est fortement déconseillé de punir un chat stressé, sous peine d'empirer son état. Si votre chat fait pipi partout, c'est probablement pour vous lancer un signal indiquant qu'il ne va pas bien, alors soyez patient et aidez-le à aller mieux. Rappelez-vous, il est de votre devoir de le soutenir dans ce moment difficile.

 

Si vous pensez que votre chat souffre de stress, ou s'il montre un comportement anxieux, vous pouvez, dans un premier temps, consulter un vétérinaire qui vous aidera à améliorer son confort de vie. De votre côté, essayez d'être plus présent et de lui apporter des solutions afin qu'il se sente mieux. Le stress n'est pas irréversible, mais il est parfois difficile de calmer un chat stressé.