Chasse : les propos polémiques de Willy Schraen

ADVERTISING

Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs depuis 2016, était l’invité du Grand Oral des Grandes gueules, sur RMC, le 8 novembre 2019.

 

Il y a tenu des propos jugés polémiques par un grand nombre d’internautes, qui n’ont pas manqué de faire savoir leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

 

 

Interrogé par les journalistes, Willy Schraen s’en est d’abord pris aux critiques prononcées à l’encontre des chasseurs, de plus en plus nombreuses.

 

C’est tout l’ordre moral vert qui se met en place aujourd’hui. On en prend, excusez-moi l’expression, plein la gueule quand on est rural maintenant. […] Ça devient du délire. […] L’écologie punitive commence à me gonfler.

 

Source : Randonner.fr

 

À la question, « a-t-on besoin des chasseurs ? », Willy Schraen répond aussitôt :

 

Bien évidemment qu’on a besoin des chasseurs. C’est une composante de la ruralité. […] Il ne faut plus tuer ? Mais c’est quoi, ces conneries ? Il n’y en a qui ont essayé. […] Vous avez vu le bilan ? Il y a là moins de biodiversité qu’ailleurs.

 

Il poursuit :

 

On ne peut pas enlever l’homme de l’équilibre. […] La chasse régule l’équilibre. On dit, les mecs, c’est des barbares. Ils tuent des animaux. Ils prennent du plaisir. O.K. Dans l’acte de chasse, on prend du plaisir. […] Le fondement de l’espèce humaine, ça se pose sur la chasse.

 

Source : La Dépêche

 

Avant d’enchaîner, quelques instants plus tard :

 

Donner la mort, c’est quelque chose de normal. On les mange. On en mange beaucoup d’ailleurs. […] Oui, on peut donner la mort par plaisir. Mais on n’est pas obligé de la donner. L’acte de chasse, avec son chien, la quête, c’est du plaisir, et j’assume parfaitement. Et au moment où on donne la mort, ça fait partie d’un ensemble. D’une alchimie qui se fait autour du plaisir de la chasse.

 

C’est cette déclaration, notamment, qui a déclaré l’ire de nombreuses personnes. Les critiques sur Twitter n’ont d’ailleurs pas tardé à fuser, certains internautes allant même jusqu’à parler de psychopathie.

ADVERTISING