Chasse à courre : incident avec un automobiliste

ADVERTISING

Samedi 25 janvier 2020. Forêt d’Écouves, dans l’Orne. Et nouvel incident de chasse à courre. Un automobiliste a en effet eu un accrochage avec un des suiveurs, qui a ensuite tout bonnement jeté son fouet contre le pare-brise de la voiture, comme le rapporte le Facebook de l’association AVA.

 

Pourquoi un tel emportement ? Le conducteur avait klaxonné afin de pouvoir circuler sur la D438, encombrée par l’équipage qui attendait le passage d’un cerf fuyant la meute. Suite à cet acte de colère, l’automobiliste est descendu de son véhicule pour prendre une photographie de la plaque d’immatriculation du fautif. Celui-ci s’est saisi de son téléphone, avant de le lui rendre et de prendre la fuite.

 

CHASSE A COURRE : Il JETTE SON FOUET SUR UN AUTOMOBILISTE !

🏰 CHASSE A COURRE : UN VALET JETTE SON FOUET SUR UN AUTOMOBILISTE ! 🚗

Samedi 25 janvier, forêt d’Ecouves (61). 🌳
Les veneurs sont répartis le long de la D438, entre Alençon et Sées, attendant qu’un cerf ne saute la route en fuyant. Un des automobilistes qui passait, gêné comme les autres par ce déploiement abusif et accidentogène, klaxonne à leur niveau. Il reçoit alors un fouet de chasse en plein pare-brise ! Un des valets lui a jeté pour défendre l’honneur de ses maîtres.
Le conducteur descend alors pour prendre en photo l’immatriculation du fautif, mais ce dernier lui prend son téléphone… avant de finalement lui rendre et prendre la fuite !
Les veneurs, impassibles du haut de leurs montures, assistent à la scène sans sourciller : que cesse cette rebéllion de manants ! 🗡👑🎩
Chaque semaine, c’est le même climat de terreur qui règne sur nos forêts, dans lesquelles les animaux sauvages sont traqués et massacrés pour le plaisir mondain de quelques uns, les promeneurs et les automobilistes mis en danger, et les opposants agressés.

Il est temps de s’organiser contre cette barbarie féodale ! 🏡🙅‍♂🙅‍♀✊
Rejoignez AVA !

Publiée par AVA France sur Lundi 27 janvier 2020

 

L’impact du fouet sur le pare-brise a fissuré le verre. Le tout sous les yeux impassibles des chasseurs à cheval, qui n’ont certainement pas condamné le geste et ont poursuivi leur traque. AVA s’insurge :

 

Chaque semaine, c’est le même climat de terreur qui règne sur nos forêts, dans lesquelles les animaux sauvages sont traqués et massacrés pour le plaisir mondain de quelques uns, les promeneurs et les automobilistes mis en danger, et les opposants agressés.

 

Des membres de l’association AVA suivent chaque semaine les différents équipages de chasse à courre et recensent tous les incidents de ce type. Ces dernières années, ils sont de plus en plus nombreux, et l’association réclame que les autorités interviennent et prennent enfin leurs responsabilités en légiférant sur la chasse à courre pour l’interdire.

ADVERTISING