Chaque année, ce manchot nage 8 000 km pour retrouver l’homme qui l’a sauvé

ADVERTISING

Dindim est un manchot de Magellan qui a été sauvé par un pêcheur brésilien en 2011. Depuis, il parcourt tous les ans 8 000 kilomètres à la nage pour rendre visite à son bienfaiteur et passer plusieurs mois avec lui.

 

dindim-manchot-sauveur-10Source : @YouTube

 

Lorsque Joao Pereira de Souza le retrouve, échoué sur la plage d'une île au large de Rio de Janeiro, le manchot est en mauvais état.

 

Pris au piège par une nappe de mazoute, son corps est recouvert de goudron. Le pauvre animal a été séparé de sa colonie partie nicher à l'extrême sud de l'Amérique du Sud, en Patagonie et n'a aucune chance de survie.

 

Le pêcheur le recueille et retire patiemment toute la substance visqueuse de ses plumes. Avec bienveillance, il lui apporte chaque jour des petits poissons pour qu'il regagne des forces.

 

dindim-manchot-sauveur-12Source : @YouTube

 

Au bout de quelques temps, lorsque Dindim se sent mieux, l'homme décide de l'amener à la mer et de le rendre à la liberté. Mais le manchot avait une autre idée en tête… Joao raconte à The Independant :

 

Il n'est pas parti. Il est resté avec moi pendant onze mois.

 

dindim-manchot-sauveur-7Source : @YouTube

 

Au bout d'un an, "juste après qu'il ait renouvelé son plumage", Dindim a tout de même choisi de rejoindre ses semblables. "Il a disparu", explique le pêcheur.

 

Mais alors que tout le monde pensait que ce départ sonnait la fin de leur amitié, le manchot est revenu l'année d'après sur cette même plage, là où Joao l'avait sauvé.

 

dindim-manchot-sauveur-11Source : @YouTube

 

Et depuis, chaque année à la même période, il rend visite au pêcheur.

 

Joao continue :

 

J'aime ce pingouin comme s'il était mon propre enfant, et je pense que le pingouin m'aime aussi.

 

En effet, à chaque passage, l'animal a l'air ravi de revoir son ami humain. "Personne d'autre n'a le droit de le toucher. Sinon il pince. Il s'allonge sur mes genoux, il me laisse lui donner des douches, il m'autorise à le nourrir avec des sardines et à le soulever", précise en effet Joao.

 

dindim-manchot-sauveur-9Source : @YouTube

 

Et Dindim ne nage pas 8 000 kilomètres pour rester seulement quelques jours auprès de Joao. Le manchot passe en général plusieurs mois sur l'île, de juin à février.

 

Interrogé par la télévision locale Globo TV, le biologiste Joao Paulo Krajewski partage son étonnement :

 

Je n'ai jamais vu ça avant. Je pense que le pingouin croit que Joao fait partie de sa famille, et probablement qu'il est lui aussi un pingouin.

 

"Chaque année c’est pareil, tout le monde dit qu’il ne reviendra pas, et pourtant, à chaque fois il est là", conclut le pêcheur.

 

dindim-manchot-sauveur-8Source : @YouTube

 

S'ils ne sont pas en voie d'extinction, les manchots de Magella subissent de plein fouet la dégradation des océans et notamment la pollution et la pêche industrielle qui les prive de nourriture.

 

L'association Greenpeace à lancé une campagne de sensibilisation quant aux dangers de la surpêche. Pour en savoir, c'est par ici.

 

ADVERTISING