Chantilly : un cerf traqué jusqu’à la gare

PUBLICITE

Mardi 12 janvier 2020, un cerf traqué par un équipage de chasse à courre s’est réfugié dans la gare de Chantilly, comme le rapporte le site d’informations France 3. Les chasseurs n’ont pas hésité à le suivre avec leurs chiens, provoquant l’arrêt du trafic de TER.

 

La scène s’est déroulée sous les yeux indignés de plusieurs usagers qui attendaient leur train. L’un d’eux explique, encore choqué :

 

Il était épuisé. Je ne sais pas par où il est entré mais il est allé se coucher sur les voies. Et les chasseurs l’ont poursuivi avec leurs chiens jusque dans la gare.

 

#Honte
Ce soir le RER D était bloqué, les trains bondés transformés en clusters de #COVID19… pour quelle raison ?…

Publiée par Fondation Brigitte Bardot sur Mardi 12 janvier 2021

 

Les gendarmes sont intervenus pour repousser les chasseurs, avant qu’un vétérinaire ne se rende sur place pour administrer une dose d’anesthésiant à l’animal. La fléchette ne l’a cependant pas endormi, et le cerf s’est enfui vers la forêt voisine. L’association Abolissons la Vénerie Aujourd’hui a une nouvelle fois dénoncé le comportement des chasseurs :

 

Ils se félicitent d’avoir eu la bonté de « gracier » l’animal puis minimisent la situation en s’excusant d’avoir provoqué de simples « retards de train », décidément incapables de la moindre introspection malgré l’évidence. Certains dénoncent même l’urbanisation, ce fléau qui a créé cette gare… il y a plus de 160 ans. D’autres revendiquent l’héritage du Duc d’Aumale, eux qui sont figés dans cet Ancien Monde.

 

L’association espère que la SNCF portera plainte. L’image de la chasse à courre s’est ternie au fil des années et des incidents qui continuent de faire les gros titres. Aujourd’hui, une très grande majorité de Français est pour son abolition et son interdiction.

PUBLICITE