Brie, la petite chienne forcée de vivre dans le noir dans une « usine à chiots »

ADVERTISING

Brie est une petite femelle Chihuahua qui vivait dans une "usine à chiots" au Pays de Galles. Son éleveur, peu scrupuleux, la forçait à mettre bas des portées de chiots sans interruption pour les revendre au prix fort.

 

Le terme "usine à chiots", traduction de  l'anglais "puppy mills", désigne ainsi ce type d'élevage où les femelles reproductrices sont condamnées à une existence misérable et qu'on retrouve principalement aux États-Unis.

 

dog-brie-rescue-11Source: Brie the Chi

 

Brie a par la suite été sauvée par un refuge local, qui a quelques jours plus tard posté des photos sur les réseaux sociaux, y compris une où l'on voit la petite chienne, terrifiée, à peine plus grande qu'une boîte de conserve.

 

Claire Stokoe, une internaute habitant à Durham, dans le nord-est de l'Angleterre, voit les photos et décide immédiatement de sauver l'animal.

 

dog-brie-rescue-12Source: Brie the Chi

 

Au téléphone, l'association lui raconte l'histoire de Brie, et lui explique qu'elle est dans un état déplorable : elle a des traces de griffures sur ses pattes et ses oreilles, et elle est très peureuse et fragile.

 

dog-brie-rescue-10Source: Brie the Chi

 

De plus, la chienne a beaucoup de mal à ouvrir les yeux en présence de lumière, ce qui indique qu'elle était probablement enfermée dans le noir chez son éleveur. Ses cicatrices indiquent également qu'elle a mis bas deux portées de chiots par césarienne, ce qui a considérablement abîmé son petit corps.

 

dog-brie-rescue-5Source: Brie the Chi

 

Brie est un Chihuahua miniature, une race conçue pour avoir une très petite taille. Néanmoins, les conditions dans lesquelles les chiens sont élevés laissent souvent à désirer. Dans certains cas, des chiens issus de la même portée sont forcés à se reproduire ensemble pour économiser du temps et de l'argent, et pour pouvoir vendre plus de chiots, plus rapidement.

 

Claire Stokoe n'hésite pourtant pas une seule seconde et parcourt les presque 1000 kilomètres qui séparent la ville de Durham et le refuge où Brie est en train d'être soignée. Mais ce n'est qu'en rencontrant la chienne que Claire se rend véritablement compte de son état. Elle explique au site The Dodo :

 

Elle était squelettique et terrifiée. Elle s'accrochait à la dame du refuge, et j'ai commencé à me demander si je pouvais vraiment l'aider. Elle avait l'air misérable, recroquevillée au fond de sa cage de transport. C'était vraiment triste.

 

dog-brie-rescue-1Source: Brie the Chi

 

Une fois que Brie comprend que Claire était venue pour l'aider, elle finit par se mettre à l'aise :

 

Tout d'un coup, elle a couru vers moi et a enfoui sa tête dans mon cou. J'étais abasourdie, et j'ai commencé à sentir son petit souffle sur ma nuque. Et puis, elle s'est endormie, et peu de temps après, nous étions en train de faire une sieste à l'arrière de ma voiture.

 

dog-brie-rescue-4Source: Brie the Chi

 

Après de longues heures de voiture, Claire et Brie arrivent à la maison, où les attendent Bouddica, Dexter et Vesper, les trois autres chiens de la famille. Tous les trois accueillent chaleureusement leur nouvelle amie, et Vesper commence même à faire la toilette de Brie, comme pour la consoler après tout ce qu'elle a vécu.

 

dog-brie-rescue-2Source: Brie the Chi

 

En recevant autant d'amour de la part de son humaine et de ses nouveaux amis à quatre pattes, Brie commence à oublier son lourd passé, mais également à montrer son vrai visage. Claire poursuit :

 

Parfois, elle attrape ses oreilles, ouvre grand sa bouche et pousse des petits cris, comme un chimpanzé qui rigole. Je n'ai jamais rien vu d'aussi adorable.

 

dog-brie-rescue-13Source: Brie the Chi

 

Même si Brie n'est pas encore en pleine santé, elle sait qu'elle a trouvé un foyer et une famille qui ne la maltraitera jamais. Elle a même son propre jouet, surnommé "Mr. Duck Duck", et une couverture avec laquelle elle dort chaque nuit. Claire admire sa force et sa persévérance, qui égaient la maison jour après jour. Elle conclut :

 

Je ne sais pas comment elle a pu survivre à deux grossesses, au froid, à la faim et à la peur. C'est exceptionnel.

 

dog-brie-rescue-8Source: Brie the Chi

 

Vous pouvez suivre toutes les aventures de Brie sur sa page Instagram, qui compte déjà plus de 13 000 abonnés, en cliquant ici.

 

dog-brie-rescue-3Source: Brie the Chi

 

En France aussi, les refuges sont peuplés d'animaux adorables qui attendent de retrouver une famille aimante. Adoptez, n'achetez pas ! Il est en effet dommage d'en faire venir d'autres au monde dans le seul but de les vendre. Les animaux ne sont pas des marchandises démodables. Adopter c'est sauver deux vies, celle de l'animal que vous accueillez chez vous, et celle de celui qui trouvera une place libre dans un refuge.

 

Si le sujet vous touche, vous pouvez aider la SPA qui gère 55 centres d’accueil en France et vous trouverez la liste de tous les refuges sur le site de 30 Millions d’Amis.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

5 idées reçues sur l’adoption en refuge qu’il est urgent de combattre

 

ADVERTISING