Cette petite chienne aux cordes vocales sectionnées vient de quitter l’enfer

ADVERTISING

143. Voilà le numéro attribué après son sauvetage à une petite chienne sauvée d'une usine à chiots – sorte d'établissement de production de chiots à la chaîne dans des conditions terribles – à Taiwan, comme le rapporte le site The Dodo.

 

chienne-cordes-vocales-taiwan-1Source : Kimberley Ann Barley

 

Abandonnée par son propriétaire dans une poubelle après qu'elle lui soit devenue inutile, la chienne ne pouvait même pas mettre un aboiement sur sa souffrance : en effet, elle avait eu les cordes vocales sectionnées pour l'empêcher d'aboyer. L'animal souffrait également de dirofilariose – une maladie du cœur. Plusieurs de ses dents avaient pourri.

 

chienne-cordes-vocales-taiwan-2
Source : Kimberley Ann Barley

 

Recueillie dans un refuge de Taiwan, elle aurait sans aucun doute été destinée à l'euthanasie si Johanna Quinn, une jeune femme travaillant pour l'association Heart of Taiwan Animal Care, ne l'avait pas trouvée à temps. Johanna a alors décidé de tout faire pour sauver la petite bête, qui a enfin troqué son simple numéro pour un vrai nom, Akiko, celle qui brille en japonais.

 

Akiko a ensuite été rapatriée au Canada, grâce à l'association Eleven Eleven Animal Rescue, où elle a alors rencontré celle qui lui offrirait son foyer pour la vie. Kimberley Ann Barley s'était à l'origine proposée auprès du refuge pour devenir famille d'accueil, et n'a pas hésité une seconde lorsqu'elle a entendu parler de l'histoire tragique d'Akiko.

 

chienne-cordes-vocales-taiwan-3
Source : Kimberley Ann Barley

 

La petite chienne a d'abord passé ses journées à dormir, enfin en sécurité. Kimberley confie d'ailleurs :

 

Elle n'avait pas peur de moi et voulait rester près de moi.

 

chienne-cordes-vocales-taiwan-4
Source : Kimberley Ann Barley

 

La jeune Canadienne ne comptait pas, au départ, adopter Akiko, mais face à l'adorable petite chienne et au lien très fort qu'elle avait noué avec elle, la jeune femme n'a pas pu se résoudre à la laisser repartir. Elle explique :

 

Je l'ai emmenée rencontrer des adoptants potentiels, pour qu'ils passent du temps avec elle. J'ai retenu mes larmes à chaque fois que quelqu'un remplissait les papiers d'adoption pour elle ce jour-là. Je savais que je ne pouvais pas laisser mon amie se faire adopter par quiconque d'autre que moi.

 

Kimberley a donc pris la décision d'adopter Akiko, désormais surnommée simplement Kiko. La petite chienne éteinte des débuts a retrouvé la joie de vivre auprès de son humaine, qui s'est même fait tatouer un portrait de l'adorable petite bête afin de l'avoir toujours à ses côtés.

 

chienne-cordes-vocales-taiwan-5
Source : Kimberley Ann Barley

 

Suivez les aventures de Kiko sur son compte Instagramm !

 

Et en ces périodes de grand froid, n'hésitez pas non plus à soutenir la Société Protectrice des Animaux, dans son travail quotidien auprès des animaux abandonnés. Ils ont plus que jamais besoin de votre aide. Cliquez ici pour faire un don.

 

 

Via : The Dodo

ADVERTISING