Cette éleveuse décide de laisser mourir de faim ses 14 Staffs pour s’en débarrasser

PUBLICITE

En avril dernier, les gendarmes de Baume-les-Dames, dans le Doubs, sont intervenus chez une éleveuse pour porter secours à 14 Americans Staffs prisonniers de conditions de vie révoltantes.

 

Quelques mois auparavant, des particuliers qui passaient par là avaient signalé à la police l'état d'insalubrité de la propriété ainsi que des signes de mauvais traitements manifestes. Le signalement était alors remonté à la SPA de Besançon ainsi qu'à la Fondation 30 Millions d'Amis.

 

staff-sauvetage-eleveuse-affame-3Source : SPA de Besançon

 

Une première tentative d'intervention vaine

Malheureusement, la première intervention de la SPA, en décembre 2015, s'était soldée par un échec. La justice ne s'était pas prononcée en faveur de la saisie des animaux.

 

Quelques semaines plus tard cependant, des éleveurs de passage sur la propriété constatent avec terreur un cadavre de chien dans la grange ainsi qu'un chat mort, abandonné dans une poubelle. Ils en informent immédiatement les associations et les forces de police.

 

"Une véritable déchèterie"

La procédure s'accélère alors. Le 3 avril, les gendarmes interviennent, accompagnés de membres de le SPA et de 30 Millions d'Amis.

 

Chez l'éleveuse, la surprise laisse place à l'effroi. Les intervenants découvrent des chiens affamés, séquestrés dans des cages minuscules entreposées dans le garage ou au grenier. Les 14 Americans Staffs – sept adultes et sept chiots -, extrêmement maigres, pataugeaient dans leurs excréments.

 

Vincent Pfieffer, directeur du refuge SPA de Chalezule, près de Besançon, raconte à France Bleu :

 

La plupart de ces chiens vivaient dans le noir dans des cages minuscules remplies d'excréments. La maison était une véritable déchèterie, on avait l'impression qu'on avait vidé un camion d'ordure là-dedans.

 

"Une dame à la dérive"

Pour se justifier, celle qui se présentait comme éleveuse a alors expliqué qu'elle souhaitait "arrêter l'élevage". Vincent Pfieffer continue :

 

Elle a déclaré aux gendarmes qu'elle avait décidé d'arrêter l'élevage et pour ce faire, pour se débarrasser des chiens, elle avait décidé de les laisser mourir de faim. […] C'est une dame complètement à la dérive à mon avis, avec des problèmes psychiatriques. 

 

staff-sauvetage-eleveuse-affame-2Source : SPA de Besançon

 

Par chance, les 14 Staffs ont pu échapper à cette mort lente. L'une des chiennes, particulièrement maigre, a dû toutefois passer plusieurs jours sous perfusion chez le vétérinaire pour se remettre.

 

Dix de ces chiens ont été transférés au refuge de la Tuilerie de la Fondation 30 Millions d'Amis et les quatre autres sont partis au refuge SPA de Chalezeule, à côté de Besançon, pour être proposés à l'adoption.

 

Une plainte a été déposée pour "abandon" et "acte de cruauté" et l'éleveuse est toujours en attente de son procès. Une pétition lancée sur la plateforme Change.org réclamant une peine de prison a par ailleurs déjà rassemblé plus de 114 000 signatures.

 

Pour soutenir le travail de la Fondation 30 Millions d'Amis, cliquez ici, et ici pour faire un don à la SPA.

PUBLICITE