Cette éléphante est retenue captive et totalement isolée depuis 29 ans au Japon

ADVERTISING

Sunny, une éléphante d'Asie, est retenue prisonnière d'une cellule de béton depuis vingt-neuf ans dans un zoo au Japon. Isolée de ses congénères et enfermée seule depuis toutes ses années, elle montre de graves signes d'ennuie et de dépression. Des associations se battent pour lui venir en aide.

 

sunny éléphante isoléeSunny dans son enclos – Source : Elephants in Japan

 

C'est au zoo Ishikawa que Sunny est arrivée il y a maintenant vingt-neuf ans. Installée dans une cage de béton, fermée par des barreaux en fer, l'éléphante passe le plus clair de son temps à frotter sa trombe contre les murs de sa prison.

 

Depuis maintenant presque trente ans qu'elle y est, les marques de sa tristesse et de son ennui sont visibles sur ces murs, éraflés par les tentatives de l'animal de s'échapper.

 

sunny éléphante isoléeSunny dans son enclos – Source : Elephants in Japan

 

Les seuls contacts que l'éléphante a sont lorsque les employés du zoo viennent lui apporter à boire et à manger. Mais pour nettoyer son enclos, les gardiens gardent toujours leurs distances et n'entretiennent jamais de liens avec Sunny. Ils utilisent même un bâton pour éléphants, ces outils pointus habituellement utilisés pour les dresser.

 

Sunny a bien un enclos extérieur, mais malheureusement, elle n'y a pas toujours accès.

 

Ulara Nakagawa, fondatrice de Elephants in Japan, une association qui lutte pour la survie et le bien-être des éléphants, s'est confiée à The Dodo :

 

Elle est debout sur un sol de béton pendant des heures, ce qui n'est pas bon pour ses pieds. Elle peut parfois sortir de sa solitude grâce aux visiteurs du zoo, et dans les endroits à l'extérieur, mais elle semble quand même très perturbée par cet environnement bruyant.

 

Elephants in Japan a été créé en l'honneur d'un éléphant qui, à l'instar de Sunny, est resté enfermé seul pendant soixante-huit ans avant de mourir dans un zoo en 2016.

 

sunny éléphante isoléeHimeka, un autre éléphant isolée ayant passé 23 seul dans sa cellule – Source : Elephants in Japan

 

L'association s'est alliée à ZooCheck, un service d'enquêtes pour la protection animale, dans le but de venir en aide aux éléphants seuls et maltraités du pays. Selon les deux organismes, des dizaines d'autres zoos japonais garderaient des éléphants dans les mêmes conditions.

 

C'est le cas de Miyako, un éléphant arraché à sa famille en Thaïlande à l'âge de six mois, puis placé dans le zoo de Utsunomiya depuis quarante-quatre ans.

 

sunny éléphante isoléeMiyako, l'éléphant qui a vécu seul pendant 44 ans dans un zoo – Source : Flickr/Yu Morita

 

Selon Ulara Nakagawa, la solitude aurait un effet dévastateur sur les éléphants, qui sont d'ordinaire des êtres extrêmement sociables et proches des membres de leur famille, qui connaissent même le deuil lorsqu'un proche décède.

 

Sunny montre des signes qui ne trompent pas, tels que le vacillement d'un côté à l'autre, très souvent observé chez les animaux qui vivent en captivité dans des enclos inadaptés. Ces signes sont souvent associés à l'ennui, à l'anxiété, à la frustration et à la dépression. Ce qui veut dire que les besoins biologiques et sociaux de Sunny ne sont pas respectés.

 

Elephants in Japan a lancé une pétition pour sauver chaque éléphant isolé du pays, et les défenseurs des animaux exigent qu'ils soient libérés.

 

sunny éléphante isoléeHanako, l'éléphant ayant vécu 66 ans seul avant de mourir dans un zoo en 2016 – Source : Flickr/Yu Morita

 

La Japanese Association of Zoos and Aquariums a par ailleurs annoncé qu'elle souhaitait mettre en place des mesures afin d'améliorer les conditions de vie des éléphants, mais aucun détail n'a été divulgué quant à leur mise en place.

 

[…] Nous pensons que les éléphants doivent être gardés et soignés en groupe, avec leurs congénères. Ce sont des animaux très sociables, et il est important qu'ils puissent communiquer verbalement et physiquement entre eux et avec les gens.

 

De son côté, Ulara Nakagawa espère qu'entre cette annonce et la pression du public, les zoos amélioreront les conditions de vie des éléphants, voire, qu'ils les relâcheront pour leur offrir une vie meilleure dans des sanctuaires, par exemple.

 

Souvenez-vous, les éléphants à travers le monde sont exploités et souvent maltraités pour les biens d'une industrie du tourisme qui ne leur rend pas justice. Alors que certains vivent dans la solitude et la tristesse, comme c'est aussi le cas de Lasah retenue en Malaisie, d'autres sont battus tous les jours pour satisfaire leurs bourreaux.

 

ADVERTISING