Cette année encore, des milliers de chiens vont être abattus pour le « festival de l’horreur »

ADVERTISING

Il y a un mois environ, une information selon laquelle la vente et la consommation de viande de chien allaient être interdites en Chine a été relayée par les médias du monde entier. Cette nouvelle a été accueillie à bras ouverts par les défenseurs des animaux aux quatre coins du monde, qui espéraient que le "festival de l'horreur" de Yulin soit annulé.

L'interdiction annoncée en avril n'était qu'une rumeur infondée

 

Malheureusement, il n'en est rien. Cette information était en fait une rumeur infondée, et le gouvernement local de Yulin vient d'annoncer aux médias qu'aucune interdiction n'avait été mise en place. Cette année encore, le festival de viande de chien et de chat de Yulin va coûter la vie à des milliers d'animaux.

 

Si les commerçants locaux se réjouissent de la tenue de ce festival qui représente une partie importante de leur chiffre d'affaire annuel, c'est une cruelle défaite pour les défenseurs des animaux ainsi que pour les milliers d'animaux qui sont chaque année volés à leurs propriétaires ou capturés dans la rue.

 

La pression internationale fait changer les mentalités

yulin_dog_meat_ban_3Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

L'une des responsables de l'association Animals Asia, Irene Feng, déclare dans un communiqué :

 

Selon toute vraisemblance, il n'y aura pas d'interdiction au niveau de la vente de viande de chien à Yulin pendant le solstice d'été cette année. Cependant, nous pensons que le gouvernement local en a marre, et souhaite faire en sorte que le nom de la ville cesse d'être associé à la consommation de viande de chien, qui reste une pratique marginale.

 

Elle déplore également la rapidité avec laquelle la rumeur s'est propagée mi-mai :

 

Il est possible que le gouvernement local ait tenté de mettre en place une interdiction modérée de façon orale, mais la propagation de la rumeur les a empêchés de faire cela en toute discrétion.

 

En dépit de cette terrible nouvelle, les mentalités évoluent chaque année dans le bon sens au sein du continent asiatique. En avril dernier, Taiwan a rendu illégales la consommation et la vente de viande de chien et de chat.

 

La consommation de viande de chien reste une pratique rare

 

De plus, l'association chinoise Capital Animal Welfare Association (CAWA) a récemment publié une enquête qui montre que près de 70% des Chinois n'ont jamais consommé de viande de chien, et que la grande majorité des personnes en ayant déjà consommé l'ont fait par accident ou à de très rares reprises.

 

Cette étude cherche à faire changer le point de vue des gens en leur prouvant que le marché de la viande de chien et de chat n'est pas nécessaire à la survie de l'économie locale, ni même à celle des traditions :

 

[…] nous pouvons observer que la viande de chien ne représente pas une partie importante de la consommation totale en viande des habitants de Yulin. L'industrie de la viande de chien ne devrait donc pas occuper une grande partie de l'économie locale. […] Cela indique que les autorités locales n'ont pas à avoir peur des potentielles retombées négatives qui découleraient d'une interdiction de la vente illégale de viande.

 

Une application rigoureuse des lois de la part des autorités locales n'augmenterait pas le taux de chômage à Yulin, n'empêcherait pas la croissance locale, et ne changerait que très peu la vie des gens qui pour la majorité, vivent au quotidien sans viande de chien.

 

L'association Animals Asia a lancé une lettre ouverte pour demander la fin du commerce de la viande de chien, et qui recueille à ce jour près de 15 000 signatures. Pour y ajouter la vôtre, cliquez ici.

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING