Ces chiens errants « agressifs » ont été empoisonnés au Liban (Vidéo)

ADVERTISING

Jeudi 28 décembre, l'association de défense des animaux Animals Lebanon publiait sur sa page Facebook une vidéo brutale dans laquelle on pouvait voir des chiens agonisant au sol à Ghobeiry, dans la banlieue de Beyrouth, au Liban.

 

Source : Animals Lebanon

 

Des employés municipaux ont entrepris d'empoisonner des chiens errants en les appâtant avec de la viande. Sur la vidéo, on découvre de nombreux chiens en train de succomber au poison qui leur a été administré.

 

Source : Animals Lebanon 

 

Pris de violentes convulsions, la bouche remplie de bave, les chiens ne peuvent plus s'échapper et les agents de la ville n'hésitent pas à les attraper par la peau et les membres, pour les jeter ensuite, encore en vie, à l'arrière d'un pick-up.

 

Selon ces agents, les chiens auraient eu un comportement agressif et auraient "attaqué des gens". Des propos remis en question par l'association qui souligne que même si les chiens avaient en effet montré un tel comportement, la solution n'était bien évidemment pas de leur imposer une telle torture.

 

Source : Animals Lebanon

 

L'association de défense des animaux Animals Lebanon a filmé ces images dans le but de dénoncer ces actes, et de rappeler que le gouvernement libanais punit sévèrement de tels agissement.

 

En effet, depuis l'adoption de l'Animal Protection and Welfare Law l'année dernière, première loi en lien avec la protection animale votée dans le pays, les animaux sont à présent protégés, et leurs tortionnaires pourront être lourdement condamnés.

 

Comme le rapporte 20 minutes, l'ONG qui a également déposé plainte, s'adresse directement aux autorités du pays afin de demander que la loi soit appliquée :

 

Nous communiquons avec le ministère de l'Intérieur pour faire condamner de telles actions et notifier officiellement toutes les municipalités que cela est illégal et inacceptable.

 

La vidéo a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux, et Animals Lebanon espère bien que le gouvernement fera tout pour mettre en application sa nouvelle loi pour la protection des animaux.

 

Dans des pays comme le Liban ou encore la Réunion, où le nombre de chiens errants est considérable, les méthodes pour remédier à cette surpopulation dans les villes vont souvent à l'encontre des lois.

 

L'ONG rappelle qu'il s'agit d'un acte de souffrance inutile qui aurait pu être évité, en soulignant qu'il existe d'autres manière de remédier à ce problème, notamment l'adoption de ces animaux errants.

 

Attention, ces images peuvent choquer.

 

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING