Ces animaux sont forcés de voyager dans des « fours flottants » sur des milliers de kilomètres

ADVERTISING

(Attention, certaines images sont difficiles.)

 

Le docteur Lynn Simpson, expert vétérinaire australien, a choisi de briser le silence à propos de l'horreur dont elle a été témoin durant le transport de bétail en bateau.

 

live_cargo_ships_dr_simpson_5Source : Dr. Lynn Simpson

 

Les bateaux cargos chargés du transport de bétail transportent chaque année des millions d'animaux, depuis des pays comme l'Australie, vers le Moyen Orient ou l'Asie, où la demande dépasse l'offre.

 

Lynn Simpson a travaillé comme vétérinaire sur ces bateaux durant des années, et a tenté d'apaiser la douleur intense à laquelle ces animaux faisaient face chaque jour.

 

live_cargo_ships_dr_simpson_3Source : Dr. Lynn Simpson

 

Les animaux, en général des vaches et des moutons, sont entassés dans des enclos. La chaleur intense générée par le cœur du bateau provoque souvent la mort de ces pauvres bêtes, fauchées par des coups de chaleur. D'autant qu'elles quittent souvent l'hiver australien pour gagner l'été et le soleil de l'hémisphère nord, ce qui provoque un véritable choc thermique.

 

L'équipage tente de manœuvrer le navire pour permettre la survenue de courants d'air, mais il est en général beaucoup trop tard. Les animaux sont parfois retrouvés empilés les uns sur les autres, tentant désespérant de trouver de l'air frais, passant leur tête à travers les barreaux à la recherche d'oxygène.

 

live_cargo_ships_dr_simpson_1Source : Dr. Lynn Simpson

 

Lynn Simpsons se souvient d'avoir trouvé un mouton mort : lorsqu'elle a pris la température de l'animal, elle a découvert qu'elle était supérieure à 46°. La pauvre bête a littéralement cuit de l'intérieur. La grasse avait commencé à fondre et les muscles se décomposaient.

 

live_cargo_ships_dr_simpson_4Source: Dr. Lynn Simpson

 

Les brebis gestantes ne sont en théorie pas autorisées à monter sur les bateaux, mais beaucoup passent entre les mailles du filet. Lynn Simpson devait euthanasier les agneaux à la naissance, car un seul des petits pouvait provoquer le rejet de la cargaison tout entière à l'arrivée au port. La vétérinaire écrit pour le site Splash247 :

 

L'équipe était vraiment triste, et les petits leur manquaient…. [Ils] me demandaient pourquoi on devait tuer [les bébés]. Des hommes ont pleuré. Certains ont essayé de cacher les agneaux. C'était déchirant.

 

live_cargo_ships_dr_simpson_2Source: Dr. Lynn Simpson

 

Les conditions subies par les animaux sont déplorables, d'autant qu'elles sont très peu connues du grand public. Cependant, plusieurs experts, comme Lynn Simpson, tente de faire bouger les choses en dévoilant les dessous des ces voyages de la honte.

 

N'hésitez pas à signer cette pétition pour faire pression sur le gouvernement australien. Pensez aussi à faire un don à l'association Animals Australia qui tente de mettre un terme à ces pratiques.

 

Via : The Dodo

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING