Ce soldat a adopté le chien qui lui a courageusement sauvé la vie pendant la guerre

ADVERTISING

En 2013, alors qu'elle sert en Afghanistan aux côtés des soldats de l'armée américaine, Layka reçoit quatre balles à bout portant ; elle attaque malgré tout l'ennemi et parvient même à neutraliser le tireur, sauvant ainsi son maître et ses coéquipiers. Sa bravoure lui causera d'être amputée d'une patte – seul moyen pour qu'elle survive – à l'issue de sept heures de chirurgie.

 

layka-julian-8Source : National Geographics 

 

Conscient qu'il doit sa vie à la chienne, le sergent Julian McDonald lui sera éternellement reconnaissant. Pour le lui prouver, il fait tout pour obtenir la permission de l'adopter. Elle vit aujourd'hui sous son toit et fait désormais partie intégrante de sa famille.

 

Je lui dois chaque moment que je vis. Chaque moment que je passe en compagnie de ma famille. C'est pourquoi je me suis battu pour l'adopter, bien que tout le monde disait qu'elle serait trop agressive.

 

layka-julian-1Source : National Geographics 

 

Le père de famille était déterminé à prouver que les craintes de son entourage étaient injustifiées. Dès le premier jour, Layka se laisse toucher – pour ne pas dire bousculer – par les tout jeunes garçons du soldat, encore maladroits. "Elle n'a absolument rien fait, ça ne lui a posé aucun problème", raconte leur père.

 

Le risque était pourtant réel ; les atrocités vécues par les soldats et leurs chiens lors des missions auraient pu laisser des traces. Mais pour Julian, les chiens savent s'ajuster à l'environnement dans lequel ils évoluent, et en reflètent sa violence ou, au contraire, sa douceur.

 

layka-julian-2Source : National Geographics 

 

Et pour cause ; au domicile des McDonald, Layka reçoit tout l'amour nécessaire à sa reconstruction physique et  psychologique. Elle est choyée par tous ses membres, qui redoublent d'attentions à son encontre ; les enfants en particulier, comme en témoignent les images du documentaire que lui a accordé le magazine National Geographics. Ils gambadent avec elle dans le jardin, grimpent sur son dos et insistent pour lui donner sa gamelle.

 

La "chienne de guerre" n'a jamais eu le moindre geste agressif envers eux. Pour s'assurer que Layka puisse toutefois se défouler, Julian lui offre des "séances de combat" qui lui permettent de canaliser son énergie. Durant ces sessions bien spécifiques, Layka est autorisée à reproduire les entraînements qu'elle effectuait au sein de l'armée. Son maître et un de ses coéquipiers, vêtus d'une épaisse combinaison anti-morsures, l'autorise alors à exprimer son agressivité.

 

layka-julian-4Source : National Geographics 

 

Le cas du Berger-belge femelle vient contrer les idées reçues sur les anciens chiens de combats, jugés inaptes à la vie sociale et au quotidien des chiens "normaux". Une énième preuve de l'intelligence de ces héros canins et de l'indéniable influence du traitement que leur réservent les humains sur leur éventuelle dangerosité.

 

layka-julian-3Source : National Geographics 

 

Pour visionner le reportage que lui a consacré National Geographics, c'est par ici.
 

Via  : National Geographics 

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d'accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d'alimentation ultra-premium livré en 1h (sur invitation seulement). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING