Ce Saint-Hubert a été décoré d’une médaille après huit ans de bons et loyaux services

PUBLICITE

Le 5 décembre dernier au Fort de Charenton (Val-de-Marne), s'est tenue une cérémonie des plus surprenantes : Dinow, un Saint-Hubert âgé de 9 ans a été décoré de la médaille de la Défense nationale à l'échelon bronze.

 

Rattaché au groupe d'investigation cynophile de la gendarmerie de Moissy-Cramayel (77), le chien a reçu cette médaille à titre exceptionnel en récompense de ses huit années de bons et loyaux services auprès de la gendarmerie nationale.

 

Dans le cadre de ses fonctions, ce chien "piste" spécialisé dans la recherche de personnes a permis à pas moins de 22 disparus d'être retrouvés. Un palmarès impressionnant pour ce gendarme d'un autre genre.

 

Source : gendarmerie nationale

 

Et ce n'est pas tout. Au total, Dinow a effectué 435 interventions pour le compte des gendarmeries de Seine-et-Marne et d'Ile-de-France, mais également d'autres régions, dont la Dordogne, où il a retrouvé un homme sept jours après sa disparition.

 

Aux côtés de son maître, l'adjudant Hubert, il a également permis de retrouver 128 personnes décédées, permettant ainsi aux familles de récupérer le corps des défunts.

 

Le secret ? Un odorat irréprochable et une endurance à toutes épreuves.

 

Le Saint-Hubert est une race de chien ayant des capacités olfactives hors du commun. En plus, c'est un chien endurant, résistant, avec une vraie rusticité, ce qui est nécessaire pour effectuer des recherches de personnes, parfois longues, dans le froid et la nuit.

 

Une récompense bien méritée pour ce brave membre de la gendarmerie qui nous prouve, une fois de plus, que le chien est le meilleur ami de l'homme.

 

PUBLICITE