La rage chez le chien et le chat : symptômes et prévention

rage chien chat
ADVERTISING

Chaque année, le ministère de l'Agriculture en France lance une campagne "Gare à la rage" pour informer la population sur les gestes et informations à connaître sur cette maladie dangereuse aussi bien pour les chiens et les chats que pour les humains.

 

La campagne est lancée au début de l'été car, en France, tous les cas recensés de rage ont pour origine des animaux ramenés de pays où le risque d'infection est élevé. La rage étant une maladie mortelle, il est important d'apprendre à la connaître pour mieux l'éviter et protéger correctement vos animaux de compagnie, qu'il s'agisse d'un chat ou d'un chien.

 

La rage chez le chien ou le chat : contamination et maladie

 

La contamination de l'animal ou de l'humain se fait très facilement

 

morsure rage  Source : Diseases Pictures

 

La rage est une zoonose, c'est à dire une maladie qui peut se transmettre de l'animal à l'humain, ce qui multiplie les risques. Un humain ne peut cependant pas transmettre la rage à un autre humain, l'origine de la maladie est toujours un chat ou un chien.

 

Le virus se transmet via la salive. Ainsi une morsure de chien ou de chat, des griffures ou le contact de la langue sur une plaie ou de la muqueuse (oeil, bouche) peuvent suffire à provoquer une contamination.

 

Il convient de faire particulièrement attention aux animaux errants ou sauvages, qui ne peuvent être vaccinés contre la rage. Ne manipulez jamais un animal blessé ou mort que vous trouvez dans la nature.

 

100% des cas de rage sont mortels une fois les symptômes apparus

 

Si les traitements sont améliorés année après année, la rage est une maladie toujours incurable et systématiquement mortelle une fois que les premiers symptômes sont apparus. Les symptômes varient légèrement si c'est un chien, un chat ou un humain qui est atteint.

 

Ils apparaissent au bout d'une période d'incubation qui peut varier d'un individu à l'autre et peut parfois atteindre plusieurs années. Généralement, les premiers symptômes apparaissant 15 à 60 jours après la contamination et aboutissent systématiquement à la mort. Dans certains cas extrêmes, le coma mortel, souvent provoqué par un arrêt respiratoire, peut survenir quelques jours seulement après l'exposition au virus.

 

La rage chez le chien

 

Chez le chien la rage peut prendre deux formes différentes : la forme "furieuse" ou la forme "paralytique".

 

La rage furieuse est la plus connue, celle où l'animal devient agressif et bave beaucoup. Après une période où l'animal devient renfermé et cherche à éviter le contact, il va ensuite devenir agité et éventuellement hurler car il sera victime d'hallucinations. Il souffre aussi de fortes démangeaisons.

 

C'est alors que le chien va entrer dans la phase "furieuse" de la rage et devenir agressif sans raison apparente. Il pourrait également tenter de s'échapper.

 

Enfin, il sera atteint de paralysie, tout d'abord des pattes arrières et du bassin ou des mâchoires. Le chien meurt alors de difficultés respiratoires, moins d'une semaine après que la maladie se soit déclarée.

 

La rage paralytique est une forme de rage qui se traduit directement par une paralysie sans phase "furieuse". Le chien ne peut plus se déplacer, manger ou aboyer et meurt en seulement 2 ou 3 jours à causes de difficultés respiratoires.

 

La rage chez le chat

 

Comme généralement lorsqu'il est malade, un chat atteint de la rage va chercher à s'isoler dès qu'il va commencer à se sentir mal. A partir de ce moment, il peut être très difficile à approcher car il risque de griffer ou mordre pour se défendre.

 

Il finit alors par se paralyser et meurt en 3 à 6 jours.

 

La rage chez l'humain

 

Les symptômes de la rage chez l'humain sont les suivants :

  • Une sensation de douleur ou de picotement au niveau de la zone d'infection,
  • De la fièvre et des maux de tête,
  • De la nausée et éventuellement des vomissements,
  • Un mal de gorge qui entraîne des difficultés à avaler accompagné d'une augmentation de la salivation,
  • Une agitation et des hallucinations qui entraînent un état d'excitation inexpliqué et des insomnies.

 

La personne atteinte finit par sombrer dans le coma et décède, souvent d'insuffisance respiratoire.

 

Les gestes à connaître pour éviter la rage du chat ou du chien

 

1. Le vacciner pour le protéger

 

La législation européenne oblige les propriétaires d'animaux qui souhaitent voyager avec eux à les faire vacciner contre la rage. Pour cela, il convient de se rendre chez le vétérinaire au moins trois semaines avant le départ. Certaines pensions exigent également un vaccin pour accueillir des animaux de compagnie.

 

De plus, il doit être identifié et accompagné de son passeport à jour. Pour certaines destinations, considérées comme "à risque", il faudra également effectuer une prise de sang.

 

Une fois de retour en France, le Code rural et de la pêche maritime exige que l'animal soit présenté aux autorités de contrôle pour s'assurer qu'il n'y a aucun risque. En cas de manquement à cette règle, des poursuites pénales pourront être engagées.

 

2. Éviter les zones à risque lors d'un voyage avec un chien ou un chat

 

carte de la rageSource : Ministère de l'Agriculture/ANSES

 

Onze cas de rage canine ont été diagnostiqués en France depuis 2001, mais le virus provenait d'un animal contaminé à l'étranger à chaque fois.

 

La législation française encadre strictement la vaccination des animaux domestiques, ce qui a grandement contribué à l'éradication du virus sur le territoire français.

 

En dehors de l'Hexagone, le risque est plus élevé. Une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé a déterminé en 2011 que le Moyen-Orient, l'Asie Centrale et du Sud-Est ainsi que l'Afrique Centrale et du Nord représentaient un risque élevé de contamination par la rage.

 

De plus, l'Amérique du Sud et l'Europe de l'Est sont considérées comme des zones à risque modéré.

 

3. En cas de morsure, il est nécessaire d'agir au plus vite

 

 Source : Reader's Digest

 

En cas de morsure, de blessure, ou de situation à risque, il convient d'agir calmement, mais rapidement. Voici les étapes principales à suivre, conseillées par le ministère de l'Agriculture :

 

  • Nettoyer abondamment la plaie avec de l'eau savonneuse avant d'appliquer une solution antiseptique,
  • Consulter rapidement un médecin ou un vétérinaire, et vérifier que les vaccins sont à jour,
  • S'il y a un risque de contamination avéré, consulter un centre antirabique.

 

Pour en savoir plus sur cette grave maladie qui coûte chaque année la vie à des millions d'animaux et de personnes dans le monde, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de la campagne "Gare à la Rage" du Ministère de l'environnement en cliquant ici.

 

ADVERTISING