Ce jeune chien a été tué par un « véritable instrument de torture » alors qu’il se promenait

ADVERTISING

Vendredi 3 mars dernier, au cours de sa promenade quotidienne, Hibane, un Cairn Terrier âgé de quatre ans vivant à Brazey-en-Plaine en Côte-d'Or, est tombé dans un piège qui lui a coûté la vie.

 

Mary-Gaëlle Tacnet promenait Hibane, comme à son habitude, le long d'un étang privé, avec l'autorisation du propriétaire. Alors qu'il flaire la piste des ragondins qui bordent l'étang et les talus aux alentours, le chien est stoppé net par un piège anti-ragondins qui se referme autour de son cou. Le vétérinaire, arrivé quelques temps plus tard, ne peut que constater le décès du chien.

 

148854946558b97659b2feb5.19207809original_58b973952d472_600x297Source : Avaaz

 

Le piège n'était pas signalé ni numéroté, ce qui est pourtant obligatoire pour les pièges dits "tuants".

 

Les gendarmes, de leur côté, ont défendu le piégeur, en invoquant le fait que Mary-Gaëlle Tacnet et Hibane se trouvaient sur un terrain privé, malgré l'autorisation qu'ils avaient reçue de la part du propriétaire.

 

En l'état actuel des choses, la jeune femme a perdu son chien, qui est décédé à cause d'un piégeur peu scrupuleux, mais n'a pourtant aucun recours légal pour obtenir gain de cause. Pourtant, la loi n'autorise officiellement que des pièges à arrêtoir, qui ne tuent pas l'animal mais ne font que le piéger.

 

 

L'association One Voice a partagé la pétition en ligne réclamant justice pour Hibane qui a déjà recueilli plus de 13.000 signatures. "Ce véritable instrument de torture en plus d'être abject de par son existence même n'était, ici , ni signalé ni numéroté et donc totalement illégal. One Voice se porte partie civile aux côtés de Mary-Gaëlle", a précisé l'association sur sa page Facebook.

 

822704 Source : Bugspraycart

 

Ces pièges illégaux menacent de nombreuses espèces considérées comme "nuisibles", comme les ragondins, les renards ou encore les blaireaux. Des solutions moins violentes existent, qui permettent de capturer l'animal sans le blesser.

 

Et parce qu'il est injuste que certains animaux soient exclus du droit sur le seul motif qu'ils appartiennent à la mauvaise espèce, vous pouvez signer cette pétition lancée par la Fondation 30 Millions d'Amis, qui demande une évolution du Code Pénal afin que tous les animaux soient considérés juridiquement comme des "êtres sensibles", protégés de la cruauté.

 

Le Parti animaliste propose également que les animaux "sauvages" bénéficient des mêmes droits que les animaux "domestiques", et demande l'abolition de la catégorie "nuisibles". Pour en savoir plus sur leur programme, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d'accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d'alimentation ultra-premium livré en 1h (sur invitation seulement). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING