Ce jeune chat vient d’être euthanasié après avoir été cruellement torturé. Les autorités ouvrent une enquête

ADVERTISING

Mardi 8 août, la propriétaire de Jazz, un jeune chat âgé de 15 mois qui avait été adopté à la SPA de Colmar (Haut-Rhin) a fait une horrible découverte. Alors que son chat avait l'habitude de se promener à l'extérieur pendant la nuit, elle l'a retrouvé au petit matin contre le grillage, dans le jardin de son voisin, les deux pattes avant sectionnées.

 

Choquée par l'événement, Catherine, la propriétaire, raconte au journal L'Alsace :

 

Nous avions nourri Jazz lundi vers 22 h, mais le lendemain matin il n’était pas rentré, ce qui n’était pas dans ses habitudes. J’ai entendu miauler et l’ai trouvé chez le voisin, contre le grillage qui sépare nos propriétés. Le pauvre essayait de se déplacer en se projetant avec ses pattes arrières, les seules qui lui restaient, il n’a pas pu parcourir une grande distance dans cet état… Nous n’avons d’ailleurs aucun différend de voisinage.

 

 Source : SPA Colmar

 

Le voisin en question, avec lequel elle entretient de bonnes relations, n'est cependant pas soupçonné.

 

Catherine a immédiatement emmené son compagnon chez une vétérinaire de la ville voisine de Wintzenheim, qui n'a malheureusement pas eu d'autre choix que de l'euthanasier. Le Dr Catherine Grossetête, de la clinique de Wintzenheim, explique :

 

Quelqu’un a dû lui couper volontairement les deux pattes, je ne vois pas d’autre explication. Les pattes étaient sectionnées près des épaules presque aussi nettement que si un professionnel avait pratiqué des amputations. Je ne vois pas ce qui aurait pu provoquer cela, surtout de façon aussi symétrique : ni un piège, ni une collision sur la route ou la voie ferrée, d’autant que le reste du corps ne comportait pas la moindre lésion. En 22 ans de carrière, je n’ai jamais vu ça…

 


La SPA de Colmar, où le jeune chat avait été adopté en septembre 2016, ont relayé l'information et lancé un appel à témoins :

 

On peut nous contacter au 06.61.72.58.66 ou à l’adresse maltraitance.spa.colmar@gmail.colmar, tout témoignage pouvant rester anonyme , indique David Monier, enquêteur maltraitance bénévole à la SPA de Colmar. Si jamais un suspect est traduit en justice, nous nous constituerons partie civile pour réclamer des dommages et intérêts.

 

Une plainte a été déposée le lendemain de l'incident par les propriétaires. Si vous détenez des informations permettant de faire avancer l'enquête, contactez la SPA de Colmar par téléphone ou par mail comme indiqué ci-dessous, ainsi que le commissariat de Colmar au 03.89.29.47.00.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING