Ce cochon très malade qui « aurait dû mourir » découvre la mer pour la première fois

PUBLICITE

Rachel Goulet a adopté Ophelia, une petite truie alors âgée de 3 mois, dans une ferme, où l'animal semblait très mal en point. Son ancien propriétaire était d'ailleurs persuadé qu'elle ne survivrait pas.

 

Source : Rachel Goulet

 

Rachel, qui avait eu un véritable coup de foudre pour Ophelia, a alors décidé de la ramener chez elle et de tout faire pour la sauver. Mais l'état de la petite truie ne laissait présager rien de bon :

 

Elle avait trois mois et aurait dû faire 20 kilos, mais elle n'en faisait que 2.

 

Source : Rachel Goulet

 

Rachel comptait simplement au départ permettre à Ophelia de retrouver la santé avant de la confier à une ferme, mais lorsqu'elle a vu le bébé se blottir dans une couverture, à son arrivée chez elle, elle a tout de suite su qu'elle ne la laisserait jamais repartir.

 

Rachel et Ophelia ont formé un lien très fort, et la petite truie suit son humaine partout où elle peut : au marché, dans les magasins, par exemple. Elles sont même allées ensemble à un festival de musique.

 

Si j'ai des trucs à faire, je la laisse à la maison, car je ne peux pas aller très loin avec elle. Tout le monde veut la rencontrer et me pose des questions. J'adore ça car ça me donne l'occasion de parler de ce qu'est la vie avec un cochon et de démentir le mythe que les mini-cochons restent petits.

 

Source : Rachel Goulet

 

Au cours de ses aventures avec Ophelia, Rachel l'a emmenée à la plage pour la première fois. L'animal a explosé de joie dès qu'il a posé une patte sur le sable.

 

Je suis presque sûre qu'elle a fait un salto arrière la première fois qu'elle a touché le sable. Elle a commencé à grogner (un son que les cochons font lorsqu'ils sont heureux) et à faire des ronds autour de moi, jusqu'à ce que je lâche la laisse car j'étais prise dedans. Elle s'est étendue sur le sable et s'est tortillée, puis s'est redressée et a recommencé à grogner.

 

Source : Rachel Goulet

 

Au départ un peu effrayée par l'eau, Ophelia s'est finalement prise au jeu et s'est mise à barboter dans les vagues. Depuis, Rachel et Ophelia se rendent à la plage deux ou trois fois par semaine. L'enthousiasme de la truie n'a pas diminué, et elle est toujours très heureuse de retrouver le sable.

 

Rachel conclut :

 

Parfois, les gens me font des remarques sur le fait que la vie d'Ophelia a beaucoup changé. Je suis d'accord avec eux, mais je sais qu'elle change encore plus de choses dans la vie des autres, en particulier dans la mienne.

 

Via : The Dodo

PUBLICITE