Ce « chiot » offert gratuitement à un étudiant n’est absolument pas ce qu’il semble être

ADVERTISING

Un étudiant à l'université, originaire de Tucson, dans l'Arizona (États-Unis), a adopté un petit chiot après être passé devant une maison affublée d'un panneau "Chiot gratuit", comme le rapporte le site The Dodo.

 

wolf-neo-student-1Source : Wolf Connection

 

L'animal, prénommé Neo, était un petit chiot très nerveux et capricieux. Lui apprendre la propret était impossible, et il avait besoin d'une attention permanente. Malheureusement, l'étudiant était très pris par ses études et son travail. Neo restait ainsi souvent seul durant de longues heures.

 

Il sautait par-dessus le grillage pour aller jouer avec les chiens des voisins. Son propriétaire a alors décidé d'installer un grillage plus grand. Qu'à cela ne tienne, Neo a simplement ouvert un trou dans la barrière avec ses dents pour continuer à jouer avec ses amis.

 

wolf-neo-student-2Source : Wolf Connection

 

Les voisins ont vite remarqué que Neo n'était pas intéressé par l'attention des humains ou les friandises, et qu'il était simplement là pour jouer avec leurs animaux. Mais un détail avait échappé à tout le monde : Neo n'était pas un chien. Il tenait plus du loup d'autre chose. Son corps, sa forme, sa taille, mais surtout son comportement, étaient autant d'indices infaillibles. Ce loup cherchait sa meute.

 

wolf-neo-student-3Source : Wolf Connection

 

Les voisins ont tenté de faire preuve de tolérance, mais ils ont fini par en avoir assez et ont amené Neo au refuge de l'Humane Society of Southern Arizona, jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée avec le propriétaire.

 

Maureen O'Nell, l'ancienne directrice de l'Humane Society of Southern Arizona, confie à The Dodo, sur l'arrivée de Neo au refuge :

 

Ce n'est pas son corps qui m'a fait tiquer, mais son comportement. Neo évitait tout contact avec les humains. Je me suis approchée du couple, et je leur ai demandé "Vous savez que ce n'est pas un chien, n'est-ce pas ?"

 

wolf-neo-student-4Source : Wolf Connection

 

Les lois sur le loup en Arizona sont claires. Il est interdit à tout individu n'appartenant pas à une tribu amérindienne ou sans un permis spécial de posséder un chien-loup. Maureen a alors contacté Wolf Connection, un sanctuaire pour chiens-loups situé en Californie, qui a accepté de recueillir Neo. Elle a ensuite convaincu le propriétaire de laisser l'animal partir au sanctuaire. L'étudiant a d'ailleurs été très coopératif.

 

wolf-neo-student-5Source : Wolf Connection

 

Une fois à Wolf Connection, Neo a immédiatement su où il se trouvait. Il s'est enfui de sa cage de quarantaine dès la première nuit et s'est immédiatement joint à le meute, hurlant avec eux. Il a aussi tissé des liens avec la femelle alpha, Maya.

 

Neo a enfin trouvé sa meute. Il ne sera jamais plus seul ni incompris.

 

wolf-neo-student-7Source : Wolf Connection

 

Il est très important de faire des recherches sur les lois concernant les loups dans chaque État des États-Unis, car il est très facile de faire la même erreur que le propriétaire de Neo. Guilia Cappelli, membre de Wolf Connection, a quelque chose à dire à tous ceux qui aimeraient adopter un chien-loup :

 

Mon conseil, ça serait "contrôlez votre ego". Pourquoi vouloir un animal qui n'a probablement pas sa place dans une maison ? La raison pour laquelle plus de 70 % des chiens-loups aux États-Unis sont euthanasiés chaque année tient à l'ego des gens qui veulent posséder un loup. Leurs intentions ont beau être les meilleures du monde, dans la plupart des cas, l'histoire finit mal.

 

wolf-neo-student-6Source : Wolf Connection

 

N'hésitez pas à apporter votre soutien à Wolf Connection, afin de les aider à sauver des chiens-loups de la maltraitance ou de l'abandon. Faites un don en cliquant ici.

 

* * *

 

Sur le même sujet

 

Il achète un « chien » sur Internet et le laisse mourir de faim dans son dortoir étudiant

dog-rex-rescue-9

Via : The Dodo

ADVERTISING