Ce chien terrifié découvre la plage pour la première fois. Il explose de joie

ADVERTISING

Bailey, un adorable chien, est né un township pauvre du Cap, en Afrique du Sud. La plupart des gens vivent dans un état d'indigence prononcé, à l'intérieur de cabane. Beaucoup de chats et de chiens habitent également ce quartier, mais ces animaux ne reçoivent pas toujours les soins appropriés.

 

dog-bailey-rescue-1Source : Facebook

 

Bailey, son frère et sa sœur, devaient se débrouiller seuls pour trouver de la nourriture dans la rue et les poubelles. Lorsqu'ils salissaient le jardin de leur propriétaire, le fils de ce dernier leur criait dessus et les battait.

 

Tin Can Town, une association de sauvetage de chiens en danger, a eu vent de l'histoire de ces adorables chiens, et les a recueillis, comme ils le font très souvent pour bon nombre d'animaux maltraités dans la région. Bailey et sa famille étaient sous-alimentés et couverts de parasites.

 

dog-bailey-rescue-2Source : Facebook

 

Le cas de Bailey était le plus inquiétant. Le chien était aussi terrifié par les humains – il s'urinait dessus dès que quelqu'un l'approchait. Mais l'une des co-fondatrices du refuge, Clarina Hanekom, a trouvé l'idée de génie pour aider le chien à dépasser sa peur des gens : les câlins. Elle explique à The Dodo :

 

On lui faisait des câlins sur nos genoux, et on lui disait à quel point il était beau, intelligent et génial. Ce rituel a duré jusqu'au moment où il est venu lui-même chercher des genoux où se poser (…) pour sa thérapie par les câlins.

 

dog-bailey-rescue-3Source: Facebook

 

Heureusement, quelques jours plus tard, une mère célibataire et son fils sont venus au refuge et ont demandé s'ils pouvaient adopter l'animal. Les bénévoles de Tin Can Town ont tous débordé de joie. Ils étaient persuadé que Bailey allait être heureux dans sa nouvelle maison.

 

Hélas, seulement trois mois plus tard, ils ont reçu un appel :

 

Cette mère jadis si aimante menaçait d'amener Bailey dans un refuge où l'euthanasie était pratiquée si on ne venait pas le chercher tout de suite.

 

Apparemment, le chien avait un comportement destructeur, mais les membres du refuge ont rapidement découvert qu'en réalité, la femme ne l'emmenait jamais se promener. L'attitude de Bailey ne sortait donc pas de nulle part. Le chien est ainsi revenu au refuge, à nouveau sans foyer.

 

En attendant qu'une nouvelle famille se présente, une autre fondatrice de Tin Can Town, Dinielle Stöckigt, a décidé d'emmener le chien à la plage, pour la première fois.

 

dog-bailey-rescue-4Source : Facebook

 

Bailey, si longtemps maltraité, a enfin pu goûter à la joie et à la liberté, en profitant d'un instant de bonheur dont il avait tant besoin. Même les photos ne suffisent pas à rendre compte de ce moment d'intense émotion. Dinielle confie :

 

Il faisait le fou, comme n'importe quel autre chien. Il a reniflé les fleurs, les buissons, a creusé des trous, s'est roulé dans le sable, a couru vers le bord de l'eau avant de repartir en sens inverse dès que les vagues touchaient la plage.

 

dog-bailey-rescue-7Source : Facebook

 

dog-bailey-rescue-6Source : Facebook

 

Bailey paraissait commencer à oublier ses difficultés passées, alors qu'il s'amusait sur le sable. Cette formidable aventure semble même avoir été un signe du destin pour le chien, car quelques jours plus tard, sa vraie famille est venue le chercher.

 

dog-bailey-rescue-9Source: Facebook

 

Sharon Malan a emmené Bailey chez elle et l'a présenté à Rupert, l'autre chien qu'elle a sauvé. Les deux animaux sont aussitôt devenus amis.

 

dog-bailey-rescue-10Source : Facebook

 

Clarina poursuit :

 

Lorsque les chiens que nous sauvons trouvent un foyer, c'est toujours un moment de joie, car ils vont vivre heureux jusqu'à la fin de leurs jours. Ça veut dire qu'ils n'auront plus faim, plus peur. Qu'ils ne souffriront plus ou ne seront plus abusés. Qu'il n'y aura plus d'incertitude. Ils ont trouvé leur placé, ils sont désirés et aimés. Et c'est ça, l'objectif principal, quand un chien est sorti de Blikkiesdorp.

 

dog-bailey-rescue-8Source : Facebook

 

N'hésitez pas à soutenir Tin Can Town en faisant un don, afin de les aider dans leur formidable travail de sauvetage. Chercher des animaux dans des zones pauvres n'est pas une chose aisée, mais l'association n'abandonne jamais. La sœur de Bailey, Naomi, est toujours proposée à l'adoption, mais nul doute qu'elle trouvera elle aussi bientôt son nouveau foyer.

 

dog-bailey-rescue-5Source : Facebook

 

Via : The Dodo

ADVERTISING