Ce chien a été sauvé par un femme atteinte de la même maladie que lui

PUBLICITE

Juste avant la nouvelle année, Sue Blankenship, une femme originaire de Newman Lake à Spokane, dans l'Etat de Washington, aux Etats-Unis, a adopté un chien nommé Bruno qui souffrait de la même maladie cardiaque qu'elle.

 

Source : Spokane Humane Society

 

Bruno, aujourd'hui rebaptisé Mars par sa propriétaire, vivait à la Spokane Humane Society, une association caritative venant en aide aux animaux dans le besoin.

 

C'est grâce à l'un de ses amis que Sue Blankenship a pris connaissance du chien et de son état de santé.

 

Mars est atteint de persistance du canal artériel, une maladie cardiaque résultant de l'absence de fermeture du canal artériel à la naissance, et se manifestant par un souffle au cœur. Il avait donc besoin d'une opération afin de lui permettre de vivre.

 

Source : KREM2

 

Une maladie bien connue de l'américaine, car elle en est également atteinte, et a subit une opération il y a maintenant soixante ans afin d'y remédier.

 

Comme le rapporte le site d'informations KREM2, Sue a immédiatement ressenti qu'elle devait venir en aide à Mars :

 

Je sais que ça peut paraître fou. Mais à ce moment-là, j'ai su que nous étions faits l'un pour l'autre, car j'avais eu la même opération que lui soixante ans auparavant.

 

Même si elle n'était pas sûre de pouvoir adopter Mars par la suite, elle a tout de même mis tout en oeuvre pour sauver la vie du pauvre chien.

 

J'ai envoyé des mails à mes voisins, à ma mère, à mon frère et à ma sœur pour leur demander de participer à l'opération.

 

Évalués à plus de 4000 dollars (environ 3200 euros), les frais de vétérinaire étaient très élevés, mais grâce à la générosité et à la mobilisation de Sue et de son entourage, la Spokane Humane Society est parvenu à réunir la somme.

 

Mais une fois cette mission accomplie, Sue ne comptait pas s'arrêter là.

 

J'ai senti un lien très fort entre nous. Je n'arrivais pas à l'oublier, vous voyez ? Je consultais le site internet de l'association tous les jours pour voir s'il y apparaissait parce que je ne savais pas comment l'opération s'était passée.

 

Heureusement pour Sue, tout s'est très bien déroulé et Mars pouvait enfin être adopté. Elle s'est alors rendu à l'association pour aller le chercher.

 

Source : I still love dogs

 

Il a sauté sur la clôture et là, nos regards se sont croisés. Il a littéralement plongé ses yeux dans les miens, et j'avais l'impression qu'il me demandait de l'amener avec moi.

 

Cette belle rencontre nous rappelle que personne n'est à l'abri d'un coup de foudre, et que de nombreux chiens et chats sont dans le cas de Mars et ne demandent qu'à être soutenus et aimés.

 

Les refuges sont peuplés d'animaux adorables qui attendent de retrouver une famille aimante. Adoptez, n'achetez pas ! Il est en effet dommage d'en faire venir d'autres au monde dans le seul but de les vendre. Les animaux ne sont pas des marchandises démodables. Adopter c'est sauver deux vies, celle de l'animal que vous accueillez chez vous, et celle de celui qui trouvera une place libre dans un refuge.

 

Si le sujet vous touche, vous pouvez aider la SPA qui gère 55 centres d’accueil en France et vous trouverez la liste de tous les refuges sur le site de 30 Millions d’Amis.

PUBLICITE