Ce chaton de 6 mois l’a sauvé d’un incendie « à coups de pattes »

PUBLICITE

Dimanche dernier, 21 février, un chaton de six mois à sauvé la vie d'un habitant d'Ottange, en Moselle, a rapporté Le Républicain Lorrain.

 

pussy-chaton-incendie-3Source : @Le Républicain Lorrain / Pierre Heckler

 

Ce père de famille de 34 ans s'était assoupi devant la télévision en laissant son barbecue électrique allumé. "En attendant que ça cuise, je me suis posé sur le canapé… Et comme j’étais claqué, je me suis endormi devant la télé", a-t-il expliqué.

 

pussy-chaton-incendie-2Source : @Le Républicain Lorrain / Pierre Heckler

 

Mais de petits coups de pattes viennent le sortir de ses rêves. Pussy, son chaton de 6 mois lui signale le danger :

 

Le chat m’a carrément secoué. Il me donnait des coups au visage, sur les joues, mais sans les griffes, comme quand il veut jouer sans faire mal. Premier réflexe, je le balaye, j’étais encore dans le coltar. Quand j’ai ouvert les yeux, je ne voyais plus rien, j’étais comme dans un brouillard très épais. La pièce était noire de fumée et des flammes sortaient du barbecue.

 

pussy-chaton-incendie-1Source : @Le Républicain Lorrain / Pierre Heckler

 

L'homme, ancien pompier militaire, a les bons reflexes et parvient à calmer le feu en attendant l'intervention des secours. Grâce à Pussy, il a donc évité de justesse une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Si le logement est intégralement "à refaire", aucune victime, humaine ou animale, n'est à déclarer :

 

Sans le chat, j’y restais. Lui au moins, il a capté que ça craignait. Je me dis que j’aurais pu m’endormir comme ça, tranquillement, définitivement.

 

pussy-chaton-incendie-4Source : @Le Républicain Lorrain / Pierre Heckler

 

"D’habitude, j’ai mon fils avec moi, souffle Emmanuel, un voile dans le regard. Exceptionnellement, comme j’avais prévu de sortir, il dormait chez ses grands-parents. Imaginez, le drame…", a-t-il conclu.

 

*      *      *

PUBLICITE