Bruxelles : réglementation sur les chevaux

PUBLICITE

La ville de Bruxelles, en Belgique, avait déjà, par le passé, renforcé sa législation sur l’utilisation des poneys et des chevaux. Aujourd’hui, elle va encore plus loin, comme le rapporte le journal d’informations RTL.

 

Dans la ligne de mire des autorités se trouvent les carrousels à poneys, prisés par les enfants lors de marchés ou de brocantes, par exemple. Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois du Bien-être Animal, confie :

 

La législation actuelle ne protégeait pas suffisamment les équidés et il est d’ailleurs facile de la contourner en remplaçant les poneys par des ânes ou en s’implantant sur un autre lieu qu’une foire. Soyons conscients que pour le divertissement du public, ces animaux tournent en rond jusqu’à l’épuisement et sont sujets à l’ennui.

 

Source : Nicolas Maeterlinck

 

La nouvelle législation devrait donc permettre de limiter les problèmes. Mais ce type de divertissement n’est pas le seul visé par le texte. En effet, la ville de Bruxelles entend aussi réglementer les promenades à dos de cheval. Berfnard Clerfayt poursuit :

 

Plus que jamais, nous devons repenser notre relation avec le vivant et avec les animaux. Souhaitons-nous véhiculer une image d’animaux-esclaves auprès de nos enfants ? Ou au contraire, considérer ces équidés de manèges comme des êtres sensibles ?

 

Le texte, avant d’être adopté, doit cependant passer devant le Conseil d’État et le Parlement.

PUBLICITE