Bretagne : un cochon adopté finit en pâté

cochon
ADVERTISING

Une femme de 49 ans a comparu le 4 avril 2019 devant le tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan), pour abus de confiance. Le cochon qui lui avait été confié par une association a en effet été abattu à sa demande, comme le rapporte le journal Ouest-France.

 

L'animal, une femelle prénommée Babe, avait été adopté en novembre 2016, via l'intermédiaire de l'organisation La dernière chance, située à Saint-Jacut-les Pins. L'adoptante avait alors signé un contrat, s'engageant à prendre soin du cochon. En cas de problème, elle devait contacter l'association et leur rendre Babe.

 

cochonSource : Pixabay

 

Trois semaines après l'adoption de la petite truie, une terrible nouvelle attendait, hélas, les membres de l'association. Babe avait été tuée d'un coup de fusil, dépecée, puis transformée en pâté.

 

Pour se défendre lors de son procès, l'adoptante a affirmé que le cochon était devenu trop grand et trop encombrant ; elle a donc pris la décision de le confier à son ex-mari. Une affirmation aussitôt démenti par ce dernier : ancien boucher, il a abattu Babe d'un coup de fusil, à la demande de son ex-compagne. Celle-ci a même accepté un pâté confectionné à partir des restes de l'animal.

 

cochonSource : Pixabay

 

Le vice-procureur Mihman a requis trois mois de prison et 500 euros d'amende contre la prévenue. Il a par ailleurs estimé que l'adoption du cochon n'avait pas été faite de bonne foi pour sauver l'animal, mais en prévision de cet abattage. La coupable est déjà connue défavorablement par la justice et est passée quatre fois devant le tribunal par le passé.

ADVERTISING