Bretagne : plages fermées pour protéger les animaux

PUBLICITE

Plusieurs communes du Finistère, en Bretagne, ont pris la décision de ne pas rouvrir les plages après le confinement afin de protéger la faune, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes.

 

En effet, plusieurs espèces d’oiseaux ont pondu dans le sable, et un retour des promeneurs et des baigneurs mettrait gravement en danger les nids. Roger Le Goff, maire de la commune de Fouesnant, explique :

 

De nombreuses espèces d’oiseaux se sont installées sur les plages ou les sentiers désertés, en plus de leurs zones habituelles de reproduction, justifie-t-il sur le site de la commune. Elles y ont construit leur nid, souvent à même le sol, et la couvaison est en cours.

 

Source : Pixabay

 

Pour l’élu, il était donc évident de garder l’accès à certaines plages fermé. Un arrêté municipal avait été pris à cet effet bien avant le 11 mai, date de la sortie du confinement annoncée par les autorités françaises. L’interdiction d’accès permettra également de protéger la flore des déjections canines. La municipalité de Fouestnant explique ainsi :

 

[Les déjections] enrichissent le sol naturellement pauvre des dunes et menacent ainsi la végétation dunaire protégée par la directive européenne Habitat Faune Flore.

 

La Ligue de Protection des Oiseaux a déjà mis en garde contre les risques de destruction des œufs avec le retour des promeneurs. D’autres communes de France ont pris des dispositions pour empêcher l’accès au sable, mais cela n’a hélas pas empêché la tenue d’un rodéo sauvage sur une plage de l’Hérault.

PUBLICITE