Bretagne : les auteurs des décapitations sur des phoques identifiés

ADVERTISING

(Attention, certaines images peuvent choquer.)

 

L'affaire avait fait grand bruit au début de l'année. Deux cadavres de phoques avaient été retrouvés décapités à Concarneau. Comble de l'horreur, la tête d'un des animaux avait été attachée au bout de la digue située dans le port de la ville, comme le rapporte le site d'informations France 3.

 

Une enquête avait alors été lancée, de même qu'un appel à témoins. L'association Sea Shepherd avait même offert 10 000 euros de récompense pour toute information concernant ce terrible acte de barbarie. Lamya Essemlali, présidente de l'association, expliquait au moment des faits :

 

On parle de sévices graves et en France l'impunité règne à ce sujet.

 

Source : DR (via France 3)

 

Plusieurs auteurs présumés ont finalement été arrêtés le 9 mai 2019 ; les coupables appartiendraient tous au milieu de la pêche.

 

Les phoques sont une espèce protégée en France, et les auteurs, s'il s'agit bien d'eux, seront poursuivis pour destruction non autorisée d'une espèce animale non domestique et protégée. Ils risquent une amende de 3750 euros et plus.

ADVERTISING