Bretagne : des chats visés par des tirs

ADVERTISING

Deux chats ont été pris pour cible par des tirs de pistolet à Trélivan, dans les Côtes-d’Armor (Bretagne), à la fin du mois d’août 2019, comme le rapporte le journal Ouest France.

 

Arthur, propriétaire de Oyhana, l’un des deux chats blessés, explique s’être inquiété en ne voyant pas son animal rentrer :

 

Ce n’était pas normal dès le premier soir de son absence. On a fait du porte-à-porte, on l’a appelée à vélo, on a demandé dans le voisinage. Certains nous ont dit que leur chat avait aussi disparu.

 

Source : Ouest-France

 

 

Oyhana est finalement rentrée quatre jours après sa disparition, dans un très mauvais état.

 

Elle était totalement perdue, titubante, avec du sang séché dans l’oreille. Elle semblait quand même contente d’être rentrée. Nous l’avons tout de suite emmenée aux urgences vétérinaires, à Dinan.

 

Le vétérinaire constate alors la présence de corps étranger au niveau de la tête de l’animal, confirmée par une radio. Selon Arthur, le praticien n’avait jamais vu de tels dégâts et ignorait ce qui avait pu les provoquer. Les éclats n’ont malheureusement pu être retirés, l’opération étant trop dangereuse. Oyhana a perdu l’usage d’un œil. Elle souffrira aussi, pour le reste de sa vie, de problèmes d’équilibre et de coordination, et aura du mal à se nourrir.

 

Arthur et sa compagne Margot ont porté plainte le 26 août 2019. Ils ont également distribué des tracts pour mettre en garde d’autres propriétaires de félins. Malheureusement, un autre chat a déjà été victime d’un tel acte de barbarie. Froussard, le chat d’Anne-Laure et Patrice Baillehaiche, a lui aussi été blessé. Anne-Laure explique :

 

Froussard a continué à manger et à mener son train-train. Mais ça gonflait au niveau de son visage.

 

Source : Ouest-France

 

Anne-Laure a alors emmené son chat chez le vétérinaire, qui a découvert une soixantaine de plombs au niveau de la tête. Si Froussard n’est pas en danger de mort, sa propriétaire constate un changement de comportement chez son chat :

 

Mais il a la bouche ouverte et bave en permanence. Il arrive quand même à se nourrir. Son comportement a totalement changé depuis une semaine : il est devenu tout calme et ne veut plus sortir. Il est mutilé. 

 

Anne-Laure Baillehaiche a déposé plainte le 12 septembre.

ADVERTISING