Bompas : tous les animaux enfin sauvés de la « ferme de l’horreur »

ADVERTISING

L'endroit avait été surnommé la "ferme de l'horreur" par les volontaires qui y étaient intervenus le 2 avril 2019. L'association Un Refuge, un Cœur est finalement revenue sur les lieux le 11 avril 2019, afin de récupérer tous les animaux, comme le rapporte le site d'informations France 3.

 

animauxSource : Un Refuge, un Cœur

 

Cette ferme clandestine était le théâtre d'horreurs quotidiennes pour les cochons, les chèvres ou les ânes qui y survivaient. Le propriétaire revendait les animaux, vivants ou morts. Il les tuait lui-même sur une potence, avant de les "mettre" à saigner toute la nuit. Il demandait 50 euros pour les cochons et 100 euros pour les chèvres.

 

animauxSource : Un Refuge, un Cœur

 

Ses agissements ont pris fin suite à la découverte tout à fait fortuite de la ferme, lors d'une intervention de l'association à proximité. Céline Henri, la fondatrice d'Un Refuge, un Cœur, revient avec émotion sur le déroulement du sauvetage :

 

En marchant on tombait sur des animaux, sur des os. Quand on est arrivé on ne s'attendait pas à voir des cadavres d'animaux. L'odeur, l'ambiance, on a eu vraiment les frissons quand on est reparti.

 

animauxSource : Un Refuge, un Cœur

 

Quinze premiers animaux, 2 chèvres naines et 13 cochons, avaient pu être sauvés lors de la première intervention de l'association. Jeudi 11 avril, tous les animaux ont été réquisitionnés sur demande du procureur et récupérés par Un Refuge, un Cœur.

 

animauxSource : Un Refuge, un Cœur

 

Au total, ce sont un âne, 10 cochons et porcelets, 2 chevreaux et 4 chèvres qui ont enfin pu quitter les lieux. Le propriétaire de la ferme a été convoqué le 15 mai par le tribunal de Perpignan, où il devra répondre de ses actes.

ADVERTISING