Blois : un dresseur d’ours condamné

ADVERTISING

Le 12 mai 2021 se tenait, devant le tribunal correctionnel de Blois, le procès du couple Poliakov-Bruneau, des dresseurs d’ours accusés de maltraitance sur leurs animaux. L’association One Voice, qui demande depuis longtemps la condamnation des dresseurs, était présente au tribunal, comme le rapporte le site d’informations France Bleu.

 

Tout commence en 2019, lorsque deux ours du couple, Bony et Mischa, sont récupérés en très mauvais état. Les plantigrades souffrent de graves lésions, consécutives à des années de maltraitance et de captivité. Malheureusement, Mischa, qui sera diagnostiqué d’un cancer, mourra quelques semaines après son sauvetage.

 

Source : DR

 

Depuis, One Voice militait activement pour des sanctions à l’égard des Poliakov, ainsi que pour la saisie des animaux encore en leur possession. Lors du procès, le Procureur de la République a requis un mois de prison avec sursis contre Mme Bruneau et quatre mois de prison avec sursis contre M. Poliakov. Il a également demandé l’interdiction de posséder un animal, l’interdiction de gérer un établissement avec des animaux sauvages captifs et enfin, la saisie des animaux encore aux mains du couple.

 

Muriel Arnal, la présidente de One Voice, confie :

 

Pour nous, ce serait rendre justice à tous les animaux. Nous pensons notamment à une petite guenon qui s’appelle Mina, détenue pendant plus de sept ans totalement illégalement, c’est-à-dire que les autorités avaient simplement à présenter un papier pour la saisir et la sortir de là. Nous pensons aussi aux oiseaux, aux ours et à tous les autres animaux qui pourraient encore tomber dans leurs mains.

 

 

Avant d’ajouter :

 

On aurait espéré des autorités qu’elles reconnaissent qu’elles auraient pu faire mieux. Ce n’est pas à nos associations d’intervenir à chaque fois pour que les choses bougent. Il y a des textes de loi en France. Pourquoi ne les applique-t-on pas ? Nous avons alerté pour Bony en 2005. Pourquoi autant d’années perdues ?

 

Le jugement a été mis en délibéré pour le 1er septembre 2021.

ADVERTISING