Béziers : initiation à la tauromachie pour les enfants

PUBLICITE

La mairie de Béziers, dans l’Hérault, se retrouve sous le feu des critiques après avoir proposé une activité promouvant « l’art taurin » dans les centres aérés, comme l’explique la Fondation 30 Millions d’Amis. Des parents ont dénoncé ce parti pris, mais pour le maire de Béziers, Robert Ménard, la loi ne l’interdit pas.

 
Plusieurs personnes, dont militants de la France Insoumise, ont manifesté devant certains centres afin de sensibiliser les parents.

 

Vos enfants vont assister pendant trois mercredis à des sorties en lien avec le monde taurin. Protégeons nos enfants de ce spectacle sanguinaire.

 

Source : Radio France – Stéfane Pocher

Certains parents ont manifesté leur étonnement, précisant également qu’ils ne comprenaient pas pourquoi une telle activité était proposée. Une mère précise même :
 

Je n’ai pas d’autre choix que de laisser mon fils ici. Je travaille. Mais il n’est pas question qu’il assiste à ces activités. Je suis anti-corrida.

 
Pourtant, la mairie affirme que les parents ont bel et bien été informés. Malgré tout, un déplacement, qui prévoyait une visite du musée sur l’art taurin, des arènes et d’une manade a été annulé. Robert Ménard explique :

 

Nous allons désormais demander aux parents de donner par écrit leur accord pour chaque sortie que nous proposerons.

 

Pour Bernard Mula, président de la Fédération des clubs taurins biterrois, hors de question de changer quoi que ce soit.

 

Nous ne considérons pas que des enfants qui viennent visiter le musée subissent des traumatismes quels qu’ils soient. Nous faisons ces opérations depuis 4 ans et nous n’avons jamais eu de retours négatifs à ce sujet de la part des parents et des réactions des gamins.

 

Source : Radio France – Stéfane Pocher

 

De son côté, Sophie Maffre-Baugé, présidente du Comité de liaison biterrois pour l’abolition de la corrida (Colbac), dénonce :

 

Pour nous c’est inacceptable, c’est faire l’apologie de la violence envers un animal ! Puisque la corrida est une mise à mort. C’est dans ce sens que nous le dénonçons et que nous demandons l’annulation de toutes ces sorties qui n’ont pas lieu d’être dans un centre de loisirs.

 

La corrida reste défendue par une poignée d’aficionados, qui y voient une tradition à protéger. D’ailleurs, la loi octroie même une exemption à la pratique, puisqu’elle exclut la corrida des formes de maltraitance animale. La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition demandant l’interdiction de la corrida en France.

PUBLICITE