Besançon : des cadavres de chats dans des congélateurs

ADVERTISING

La police et les bénévoles de la SPA ont fait une découverte terrible dans une maison d’un couple de personnes âgées, à Besançon, à la fin du mois de juillet 2020. Ils ont en effet retrouvé des dizaines de cadavres de chats dans un congélateur, comme le rapporte le journal belge Le Soir.

 

Le couple vivait dans une maison délabrée, dans des conditions indicibles. Juliette Dupoux, commissaire de la sûreté départementale de Besançon, explique que la demeure était « jonchée d’excréments animaux et humains, de centaines de sacs plastiques et de monticules d’ordures situés à l’extérieur ». La femme, âgée de 91 ans, a été prise en charge par les pompiers.

 

À l’intérieur d’un congélateur, les cadavres des animaux avaient été emballés dans un sac plastique, sur lequel leur nom avait ensuite été inscrit. L’homme, âgé de 77 ans, explique que, « comme il ne savait pas quoi faire des chats morts, il les a congelés ».

 

Source : Radio France – Virginie Vandeville

 

Il s’agit là d’une situation dramatique, tant pour le couple que pour les animaux. Car une quarantaine d’autres chats, toujours en vie, se trouvaient eux aussi dans la demeure.

 

Ce monsieur est atteint du syndrome de Noé, une maladie psychiatrique qui se caractérise par l’accumulation d’animaux. Ces gens sont généralement dans le déni, ils pensent faire le bien alors que, du fait de l’accumulation, ils ne peuvent pas prendre soin de leurs animaux et ne veulent pas appeler à l’aide car pour eux, il n’y a aucun souci.

 

Sur tous les félins toujours vivants, nombre d’entre eux sont malheureusement atteints de gale. Non stérilisés, ils se reproduisaient entre eux. La SPA a annoncé qu’elle porterait plainte pour maltraitance. Elle a en attendant recueilli les animaux.

ADVERTISING