Besançon : cagnotte pour aider un amoureux des chats

ADVERTISING

Jacques D’henry, propriétaire de 39 chats, a été mis en demeure par la préfecture de Besançon. Il doit faire stériliser et identifier ses chats dans les plus brefs délais, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

C’est suite au signalement de la SPA, à la fin du mois de juillet 2020, que la situation s’est compliquée pour le propriétaire des félins. Les autorités avaient ensuite retrouvé soixante cadavres de chats conservés dans le congélateur, emballés dans des sacs et accompagnés d’un bout de papier afin de les identifier. Il avait expliqué ne pas savoir quoi faire des félins décédés.

 

Une inspection sanitaire, en date du 6 août 2020, avait constaté la présence de 39 autres chats sur la propriété, mais avait décidé de ne pas procéder à leur saisie, estimant que le propriétaire « n’avait pas commis de faute de nature à lui retirer ses félins ». Le véritable problème se trouvait plutôt dans le nombre et la densité d’animaux. Jacques D’henry a donc pu conserver ses chats, mais à deux conditions : les faire identifier et stériliser.

 

 

Touchée par l’histoire de Jacques, Josette Chavanne, présidente d’Au bonheur des chats libres, a décidé de lui venir en aide en lançant une cagnotte afin de financer les frais de stérilisation, qui avoisinent les 4000 euros. Elle explique :

 

J’ai été très touchée par cette histoire. Ce monsieur a été victime d’une injustice, ça me révolte. J’ai donc voulu l’aider. D’après ce que j’ai pu comprendre, il n’a pas de grands moyens financiers. Si on peut lui apporter aussi notre aide pour nettoyer son parc, ça sera avec plaisir.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer à la cagnotte en cliquant ici.

ADVERTISING