Beauval : naissance de deux pandas

ADVERTISING

Le zoo de Beauval (Loir-et-Cher) a accueilli deux petits pandas dans la nuit du dimanche au lundi 2 août 2021. Huan Huan, qui avait déjà donné naissance en 2017, a mis au monde deux bébés – qui n’ont pour le moment pas encore été baptisés.

 

La femelle a donné des signes d’agitation en fin de journée, le dimanche, avant de perdre les eaux vers 00h30, le lundi. Les bébés sont nés à 01h03 très précisément. Rodolphe Delord, le président du zoo, confie :

 

Les deux bébés sont roses. Les deux sont en parfaite santé. Ils ont l’air assez gros. Ils sont magnifiques. 

 

Source : Guillaume Souvant

 

La naissance de pandas est toujours un événement, tant les animaux sont entourés et protégés pour s’assurer que tout se passe bien. Une soigneuse du centre de Chengdu, en Chine, est même venue en France. C’est elle qui a placé le premier bébé, qui pesait 149 grammes, en couveuse. Baptiste Mulot, le chef vétérinaire du zoo, explique :

 

Plus ils sont gros, moins ils sont fragiles. C’est très rassurant. Ils sont dans la fourchette haute car ils doivent faire entre 100 et 150 grammes à la naissance. Les dix premiers jours sont la période sensible, mais les deux bébés, deux petites filles a priori, sont solides et Huan Huan a un bien meilleur comportement. Elle a les gestes d’une bonne maman. C’est une chouette naissance.

 

Le deuxième petit panda a lui aussi été installé en couveuse.

 

Ils vont être mis en couveuse en alternance et ils vont aller téter leur mère en alternance. Ils vont être surveillés 24 heures sur 24 avant que le public ne puisse les voir dans quelques semaines.

 

Les bébés pandas sont toujours très surveillés. L’accouplement des pandas est souvent difficile. Huan Huan et le mâle Yuan Zi avaient tenté de s’accoupler fin mars au zoo. Afin de maximiser les chances, une insémination artificielle avait été pratiquée quelques jours plus tard.

 

Source : Guillaume Souvant

 

Huan Huan et Yuan Zi ont été prêtés à la France par la Chine en 2012, pour une durée de 10 ans. Les pandas font partie intégrante de la stratégie de soft power à la chinoise, et sont des leviers diplomatiques très efficaces. L’espèce, qui était en grand danger d’extinction il y a encore quelques années, est aujourd’hui considérée comme vulnérable. De grands moyens sont déployés pour la préserver.

 

Les petits pandas du zoo de Beauval recevront un prénom cent jours après leur naissance. Selon la tradition, ce sera la Première dame chinoise, Peng Liyuan, qui les baptisera

ADVERTISING