Avoir un chien réduirait le risque de crise cardiaque

ADVERTISING

Les bienfaits de la présence d'un animal à nos côtés ne sont plus à démontrer. La science a en effet prouvé que nos compagnons à quatre pattes avaient un effet positif sur notre moral et notre santé mentale.

 

Aujourd'hui, selon une étude suédoise, les chiens pourraient aussi avoir un impact non négligeable sur notre santé physique, et en particulier, cardiaque.

 

Les scientifiques ont en effet montré que les propriétaires de chiens avaient 23 % de risque en moins de mourir d'une maladie cardiovasculaire que les personnes ne possédant pas de chien. De manière générale, ils ont d'ailleurs une santé plus solide, avec 20 % de risque en moins de mourir d'une maladie.

 

Source : WebMD

 

L'étude, qui s'est étalée sur douze longues années, s'est basée sur l'observation des sujets : les scientifiques ont déduit que la présence d'un chien permettait de réduire les risques cardiovasculaires en fonction de leurs observations, mais n'ont pu le prouver ou identifier la raison potentielle.

 

Pour certains chercheurs, il est donc délicat de tirer des conclusions un peu trop hâtives sur le lien entre présence d'un chien et baisse des problèmes cardiovasculaires, mais il est cependant certain que la présence d'un animal a des effets bénéfiques.

 

Outre la réduction du stress, l'animal, et le chien en particulier, est un vecteur d'activité physique lors de ses promenades. Cette dépense physique a nécessairement un impact positif sur le cœur d'un individu.

 

Source : Getty Images

 

Tove Fall, le chercheur qui a dirigé l'étude suédoise, explique ainsi au journal anglais The Guardian :

 

Les chiens vous obligent à marcher, ils vous offrent un soutien social et donnent un sens à votre vie. Si vous avez un chien, vous interagissez plus avec les gens. Si vous tombez malade et allez à l'hôpital, et que vous avez un chien, vous serez très motivé pour rentrer chez vous.

ADVERTISING