Aveyron : des cadavres d’animaux abandonnés dans la nature

ADVERTISING

Des agriculteurs originaires d’un village près de Lédergues, dans l’Aveyron, ont été jugés et condamnés pour avoir jeté des cadavres d’animaux dans la nature, comme le rapporte le journal local Centre Presse Aveyron. Les faits se sont déroulés entre 2018 et 2019.

 

Alors qu’ils comparaissaient devant le tribunal de Rodez, les agriculteurs (le père, la mère et leur fils) ont expliqué s’être débarrassés de plus de 200 cadavres de chèvres et de moutons car ils n’avaient tout simplement pas les moyens de payer les services d’équarrissage.

 

Au total, 212 carcasses ont été retrouvées. C’est un autre agriculteur qui a donné l’alerte en 2019, après être tombé sur un charnier d’une vingtaine de bêtes. Arrivés sur place, les gendarmes ont trouvé l’un des prévenus, le père, en train de jeter un cadavre de brebis. Il affirme :

 

Ça, je le reconnais, je l’ai jeté car je l’avais oublié dans la voiture mais les autres bêtes, elles ne venaient pas de chez nous.

 

Source : Pixabay

 

Les agriculteurs ont également reconnu avoir donné des cadavres à leurs chiens pour s’en débarrasser. Le procureur de la République, Bernard Salvador, s’est montré clément avec les accusés :

 

N’ignorons pas que la vie d’agriculteur n’est pas facile et surtout pas lucrative… Au pied du mur, on en arrive parfois à ces extrémités. 

 

Même si des difficultés financières demeurent – le fils de 27 ans explique ne pas pouvoir se verser de salaire –, les prévenus ont expliqué avoir un peu relevé la tête pour payer leurs dettes à leurs fournisseurs. Le tribunal les a finalement condamnés à des amendes de 500 euros avec sursis.

ADVERTISING