Au front, des soldats ukrainiens recueillent chats et chiens pour oublier l’horreur

ADVERTISING

Depuis avril 2014, l'est de l'Ukraine est le théâtre de combats entre Ukrainiens et séparatistes pro-russes.

 

Sur la ligne de front, autour de Marioupol, dernière grande ville de l'Est sous contrôle des autorités de Kiev, des soldats ukrainiens partagent leur quotidien avec des chats et des chiens.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-1Source : @AFP

 

Pour la plupart, il s'agit d'animaux abandonnés par leurs familles qui ont été forcées de fuir la zone de guerre. Livrés à eux-mêmes, ils seraient probablement morts de faim sans l'aide et les bons soins des militaires.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-5Source : @AFP

 

Ainsi à Sartana, un faubourg de Marioupol, deux chattes abandonnées ont été sauvées des bombes par les soldats. Pavlo, un mitrailleur de 28 ans, raconte :

 

Avec les chats, on a une relation mutuellement bénéfique: ils capturent les souris, nous on les nourrit. Ils nous réchauffent, et on les réchauffe aussi.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-4Source : @AFP

"Comme des antidépresseurs" 

 

En effet, chacun y trouve son compte. En échange du gîte, du couvert et de câlins, les animaux apportent aux soldats un soutien moral infiniment précieux. Le temps de quelques séances de tendresse, ils leur font oublier les horreurs de la guerre.

 

Source : @AFP

 

"Ils sont comme des antidépresseurs. Le moral grimpe dès qu'on les voit. Tu les appelles et ils courent vers toi et le moral s'améliore", continue Pavlo, en nourrissant des chiens.

 

Une aide précieuse au combat

 

Si les militaires prennent grand soin des chiens, c'est aussi parce qu'ils les aident dans leur mission.

 

"En cas de danger, ils sont comme des alarmes, parce qu'ils entendent et voient mieux que les humains. Ils nous avertissent en cas de rapprochement de l'ennemi", explique le jeune soldat, archéologue de formation.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-6Source : @AFP

 

Un soldat infirmier surnommé "Rodon" confesse quant à lui avoir donné ses propres médicaments aux chiens les plus mal en point qu'il a croisés sur place.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-3Source : @AFP

 

"On a ramené avec nous beaucoup de chiens qui avaient été abandonnés à Chirokiné par les locaux ayant fui les tirs. On les a soignés et nourris et ils ne voulaient plus partir. Lorsqu'ils sont massivement tombés malade, je les ai traités aux antibiotiques et à la vodka", explique-t-il.

 

Les chats contribuent également au confort des militaires en chassant les rongeurs, les empêchant de propager des maladies.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-8Source : @AFP

 

"Je compte ramener un chat avec moi"

 

Tous ces animaux n'ont bien sûr plus aucune chance de retrouver leur famille. Conscients du triste sort qui les attend lorsqu'ils partiront, de nombreux militaires se disent prêts à en adopter certains une fois le conflit terminé.

 

Pavlo conclut ainsi :

 

Un camarade abritait un chiot à Chirokiné, ce chien a vécu les combats avec lui, a grandi auprès de lui. Au final, il l'a ramené à Kiev. C'est comme un membre de sa famille. Je compte aussi ramener un chat avec moi.

 

ukraine-soldats-chats-chiens-2Source : @AFP

ADVERTISING