Attaque de chevaux : les premières conclusions

PUBLICITE

Depuis plusieurs mois, les propriétaires de chevaux à travers l’Hexagone vivent dans une certaine psychose. En effet, les attaques contre les équidés se sont multipliées au cours de l’été, faisant craindre les actes d’un ou plusieurs « tueurs en série » de chevaux. Pourtant, selon les premières conclusions, les gendarmes estiment que la très grande majorité des attaques n’a pas une origine humaine, comme le rapporte le site d’informations France Info. 460 cas ont été recensés cet été. Mais seulement 84 d’entre eux peuvent être imputés à l’intervention humaine.

 

Source : DR

 

De nombreuses hypothèses ont été avancées au fil des mois, au fur et à mesure que les « attaques » se multipliaient. Les autorités avaient évoqué un rituel satanique ou sectaire, un défi sur Internet ou même les actes d’une personnalité sadique. Le commandant Olivier Maldant, en Ille-et-Vilaine, explique pourtant que la vingtaine d’enquêtes ouvertes dans le département ont toutes conclu la même chose : la mort des chevaux est due à des blessures accidentelles ou à des attaques d’animaux sauvages.

 

Pour autant, si 80 % des cas sont accidentels, les 20 % qui restent, eux, sont bel et bien le fait d’une tierce personne. Les propriétaires de chevaux restent donc inquiets. Soixante-dix enquêtes suivent toujours leur cours.

PUBLICITE