Attaque de chevaux : des députés LR demandent plus de sanction

ADVERTISING

Alors que les responsables des agressions sur des chevaux courent toujours, des voix s’élèvent pour demander des sanctions plus sévères contre les auteurs d’actes de cruauté envers les animaux, comme le rapporte le journal Ouest France.

 

Damien Abad et Éric Woerth, membres des Républicains ont l’intention de déposer une proposition de loi visant à durcir les peines pour les faits de maltraitance. Damien Abad a ainsi annoncé le 10 septembre 2020 que « nul ne peut accepter ce déferlement de cruauté ». Quant à Éric Woerth, il a confié sur Twitter :

 

À ce jour la sévérité de la sanction pénale n’est pas assez dissuasive, il faut aller plus loin !

 

 

Les deux députés proposent ainsi d’augmenter la peine de prison et l’amende maximales pour le moment encouru par les auteurs de ce type de délit. La peine de prison passerait ainsi de deux ans à trois ans fermes, tandis que l’amende passerait de 30 000 à 45 000 euros. Dans une communiqué, Éric Woerth et Damien Abad ont déclaré :

 

Les députés Les Républicains rappellent qu’à l’heure où le bien-être animal devient un enjeu de plus en plus important pour les Français, les sanctions encourues doivent être à la hauteur et les auteurs des sévices perpétrés doivent être plus sévèrement condamnés.

 

En juillet, plusieurs députés La République en Marche avaient eux aussi déposé une proposition de loi pour durcir les peines : quatre ans de prison et 60 000 euros d’amende.

 

Depuis plusieurs mois, des attaques sur des équidés angoissent les propriétaires de chevaux dans toute la France. Le mois d’août a été particulièrement difficile, avec plus de 30 cas recensés. Pet Alert a lancé un formulaire de signalement pour toute agression. N’hésitez pas à l’utiliser afin d’aider à faire avancer l’enquête.

ADVERTISING