Attachée à un arbre et affamée, Leila avait perdu tout espoir

ADVERTISING

Leila, une femelle chimpanzé âgée de quatre ans et demi, était prisonnière d'un parc situé près de Huambo, en Angola. Elle avait probablement été capturée dans la forêt alors qu'elle n'était qu'un bébé, après que sa mère a été tuée pour sa chair, comme l'explique le site The Dodo.

 

leila_chimp_chained_rescue_9Source : John Grobler

 

Après avoir été vendue au propriétaire du parc, elle a été placée dans une cage, qu'elle a rapidement détruite. Elle a donc ensuite été attachée pendant plusieurs années entre deux arbres.

 

leila_chimp_chained_rescue_8Source : John Grobler

 

Pendant la plus grande partie de sa vie, elle était attachée en plein soleil, forcée de dormir dans un lit de fortune construit avec un arbre creux.

 

Elle n'était pas nourrie par les employés du zoo, et devait en demander aux visiteurs. Malheureusement, elle recevait principalement des aliments frits et de l'alcool, qui pouvaient être achetés près du zoo. Pour s'hydrater, elle était souvent forcée de boire sa propre urine.

 

leila_chimp_chained_rescue_5Source : John Grobler

 

Tout a changé le jour où John Grobler, un journaliste namibien, s'est rendu compte de sa triste situation. En voyant la pauvre femelle, déshydratée et extrêmement maigre, il a tout de suite su qu'il devait l'aider.

 

Selon lui, la majorité des personnes essayaient de prendre soin de Leila, mais elle était profondément traumatisée par son passé. Il raconte au site The Dodo :

 

Elle était en état de malnutrition avancée et en très mauvaise santé. Elle avait également reçu un coup de machette sur la tête un jour.

 

leila_chimp_chained_rescue_6Source : John Grobler

 

Incapable de faire confiance à un humain, elle a d'abord hésité quand John a tenté de lui donner de la nourriture saine, comme par exemple des fruits. Mais, une fois qu'il avait lui-même goûté à la nourriture, elle a compris qu'il était là pour l'aider, et qu'il n'essayait pas de l'empoisonner.

 

leila_chimp_chained_rescue_3Source : John Grobler

 

John a ensuite pris contact avec Dalene Dryer, l'une de ses amies qui s'occupait déjà d'un bébé chimpanzé baptisé George. Sans hésiter, elle a accepté de recueillir Leila, si John parvenait à la faire sortir du pays. Cela ne fut pas chose facile.

 

Le gouvernement angolais est rongé par la corruption et a refusé d'intervenir en dépit du fait qu'il est illégal de posséder un chimpanzé dans ce pays du sud-ouest de l'Afrique.

 

leila_chimp_chained_rescue_4Source : John Grobler

 

John a tout d'abord contacté la fondation Wild Heart Wildlife, qui l'a aidé à obtenir le financement dont il avait besoin. Il a ensuite obtenu un passeport pour Leila, et l'a faite vacciner contre la rage. Enfin, il a fait construire une cage suffisamment grande pour pouvoir la transporter.

 

Le jour J, il lui a administré un sédatif pour qu'elle reste calme avant d'enfin enlever les longues chaînes qui la tenaient prisonnière depuis des années. Puis il s'est lancé dans un périple de neuf heures pour la conduire au domicile de Dalene Dryer à Luanda, la capitale du pays.

 

C'est ici qu'elle recevra les soins dont elle a besoin jusqu'à ce qu'elle soit assez forte pour être confiée au refuge Chimfunshi Wildlife Orphanage, en Zambie. Et dans quelques temps, elle pourra peut-être être relâchée dans la nature.

 

leila_chimp_chained_rescue_2Source : John Grobler

 

Je suis sûr qu'elle s'en sortira. Elle est très intelligente.

 

Pour le moment, Leila s'adapte à sa nouvelle vie et se rétablit petit à petit. Quand John est parti, la séparation a été difficile, mais il savait qu'il avait fait le bon choix.

 

Je l'ai soulevée, et elle m'a pris dans ses bras. Elle a vu les sacs de voyage. Je crois qu'elle a compris.

 

leila_chimp_chained_rescue_1Source : John Grobler

 

John a promis de revenir la voir, la séparation n'est donc que temporaire. Mais, si l'histoire de Leila connaît une fin heureuse, des millions d'animaux restent enfermés dans des cages ou des enclos chaque année.

 

En France, l’association Code animal milite pour l’abolition des zoos et de toute forme de captivité animale. Elle a publié un « carnet noir des zoos » qui répertorie tous les parcs où des « événements marquants touchant les animaux » ont eu lieu, comme des vols, des décès anormaux ou des accidents.

 

Pour consulter le carnet noir des zoos, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING