Après Yulin, un autre festival de l’horreur se prépare. Et personne n’est au courant

ADVERTISING

Quelques jours seulement après de l'écoeurant festival de Yulin, en Chine, où près de 10 000 chiens et 4000 chats ont été abattus, la Corée du Sud se prépare à célébrer Bok Nal, une "fête" de trois jours durant laquelle il est également de coutume de consommer de la viande canine.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-6Source : @Anoilaparola

 

Cette année, cette triste célébration aura lieu les 17 et 27 juillet prochains ainsi que le 16 août.

 

En général, ce festival se tient lors des trois jours les plus chauds de l'été car selon les croyances populaires, manger de la viande de chien permettrait de rafraichir l'organisme et de faire chuter la pression sanguine.

 

70% de la consommation annuelle de viande de chien a lieu pendant l'été

 

En Corée du Sud, près de 3 millions de chiens sont élevés chaque année dans des fermes à viande et sont destinés à la consommation humaine.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-10Source : @Humane Society International

 

Selon l’association Humane Society International (HSI), qui lutte depuis de nombreuses années sur le terrain pour sauver un maximum d'animaux, environ 70% de la consommation annuelle a lieu pendant les deux mois d'été, notamment à l'occasion du festival de Bok Nal.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-4Source : @Lav.it

 

Des conditions d'élevage et d'abattage révoltantes

 

Comme à Yulin, en Chine, les chiens destinés à être consommés pour Bok Nal sont élevés et abattus dans des conditions profondément choquantes.

 

HSI explique :

 

[Les chiens] endurent une existence faite de privations dans ces fermes, confinés toute leur vie dans de petites cages métalliques sans aucun confort ni soins appropriés. Et ce jusqu'au jour où ils sont abattus, généralement par électrocution. 

 

Ils sont également nombreux à être pendus ou battus à mort car l'adrénaline rendrait la viande plus tendre, selon le discours des commerçants.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-9Source : @Humane Society International

 

Si les éleveurs font naître des chiens toute l'année, il est de coutume d'attendre Bok Nal pour les vendre car les prix s'envolent à cette période.

 

Un chien de grande taille pourra ainsi être vendu jusqu'à 140 euros. Les principaux clients des éleveurs sont les milliers de restaurants qui proposent notamment du Boshintang, un bol de bouillon de chien très apprécié vendu entre 3,5 et 7 euros.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-19Source : @Humane Society International

 

Un festival peu connu et moins contesté que Yulin

 

Le problème de Bok Nal, c'est que contrairement à Yulin, il s'agit d'un festival peu connu qui n'a encore jamais suscité de mobilisation internationale massive.

 

Sans ce soutien médiatique précieux, il est ainsi plus difficile pour les associations et les activistes de faire évoluer les mentalités et de sauver des animaux.

 

De plus, le festival n'est pas un évènement ponctuel rassemblé sur quelques jours mais il s'étale sur toute la période estivale.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-3Source : @Humane Society International

 

Wendy Higgins, directrice de la communication de HSI, explique au site The Dodo :

 

Contrairement au très impopulaire festival chinois de Yulin que nous combattons également, Bok Nal n'est pas vraiment un "évènement" qu'il s'agirait d'abolir. Il faut plutôt travailler à changer les esprits, les coeurs et les habitudes pendant ce moment de l'année.

 

bok-nal-festival-viande-chien-coree-sud-1Source : @Humane Society International

 

Le travail précieux de Humane Society International

 

Depuis de nombreuses années, Humane Society International travaille ainsi en Corée du Sud pour mettre fin à ce commerce révoltant.

 

Récemment, quelques semaines avant le début de Bok Nal, elle a organisé un sauvetage important de 171 chiens qui vont prochainement être proposés à l'adoption aux États-Unis et au Canada.

 

171-chiens-viande-6Source : @Humane Society International

 

Sur le terrain, l'association développe ainsi des programmes d’aide aux éleveurs pour leur permettre de gagner leur vie autrement.

 

Car auprès des jeunes générations, imprégnées de culture occidentale, la consommation de viande de chien est de moins en moins populaire.

 

171-chiens-viande-2Source : @Humane Society International

 

Andrew Plumbly, chargé de campagne pour HSI, explique :

 

Nous avons remarqué que de nombreux éleveurs de chiens souhaitent changer d'activité notamment car ils subissent une pression croissante de leurs enfants pour cesser de mettre à mort des chiens.

 

Cependant, ils ont besoin d'être aidés dans cette transition, et c'est là que nous intervenons. Mais nous avons besoin que le Gouvernement sud-coréen s'implique aussi. […] Avec les Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang en 2018, nous appelons les politiciens à travailler avec nous pour reléguer la consommation de chien aux livres d'histoire.

 

171-chiens-viande-1Source : Humane Society International

 

Pour soutenir l'association Humane Society International, c'est par ici. Vous pouvez également signer cette pétition qui demande l'abolition du festival de Bok Nal.

 

Image de couverture : @Anoilaparola

 

*      *      *

 

Sur le même sujet

 

171 chiens destinés à être mangés pour un festival viennent d’être sauvés par cette association

 

ADVERTISING