Après la mort de 6 chevaux, l’hippodrome de Cheltenham est encore pointé du doigt

hippodrome cheltenham
PUBLICITE

Du 13 au 16 mars dernier, l'hippodrome anglais de Cheltenham accueillait le Cheltenham Festival, un important festival de course hippique, dont le bilan s'est avéré lourd pour les chevaux : six ont du être euthanasiés suite à des blessures survenues durant l'événement.

 

"Il est extrêmement triste de perdre un cheval"

 

Parmi les six chevaux décédés des suites du Cheltenham Festival, quatre l'on été suite au dernier jour de course. L'un après une blessure à la patte après une course d'obstacles et trois autres lors de la grande course finale de l'événement.

 

course hippiqueSource : Getty

 

Pour Jamie Stier, chef de la réglementation pour la British Horseracing Authority (ou BHA, autorité de régulation des courses hippiques britanniques), dont les propos sont rapportés par la BBC, un si grand nombre de blessures et d'euthanasies est une perte difficile à accepter :

 

Toutes les personnes qui s'intéressent à ce sport le font car ils aiment ces beaux animaux et il extrêmement triste de perdre un cheval.

 

Pour l'association World Horse Welfare,"aucun de ces décès ne doit être accepté comme une conséquence naturelle de ce sport".

 

Vers un meilleur contrôle de l'hippodrome ?

 

Malheureusement pour l'hippodrome de Cheltenham, ce n'est pas la première fois qu'un nombre alarmant de chevaux décèdent des suites d'une course sur leur terrain. En 2016, 10 chevaux y sont morts et 12 en 2017, dont quatre sont morts en seulement trois jours lors du précédent festival.

 

cheval blesséSource : Getty

 

La BHA doit donc conduire dans les prochains jours, un examen de l'hippodrome. Le terrain des courses mais aussi les réglementations en place, notamment concernant l'usage du fouet par les jockeys, seront passés en revue, dans le but de "ramener le taux de décès aussi proche de zéro que possible".

 

La RSPCA (équivalent anglais de la SPA) souligne qu'un tel examen a "eu lieu a l'hippodrome d'Aintree en 2012, qui a depuis permis de réduire le nombre de chutes, de blessures et de décès des chevaux".

 

Pour le moment, d'après l'ONG Animal Aid, la course hippique tue en moyenne 200 chevaux par an en Angleterre durant une course et environ un millier sont envoyés à l'abattoir après une baisse de performance.

 

Source : BBC

PUBLICITE