Annulation d’un arrêté pour la chasse au blaireau

ADVERTISING

L’audience s’était tenue le 29 juin 2021, devant le tribunal administratif de Bordeaux. L’association One Voice demandait l’annulation d’un arrêté autorisant la chasse au blaireau dans le Lot-et-Garonne, en date de décembre 2020. La chasse devait se dérouler de la mi-mai à la mi-septembre.

 

Source : Pixabay

 

Au moment de l’audience, le rapporteur public avait déjà préconisé l’annulation de cet arrêté, d’abord parce que le préfet n’avait pas procédé à une consultation publique. Pour One Voice, le préfet avait également fait une « erreur d’appréciation », en méconnaissant « le principe de précaution » et en « détournant son pouvoir ». L’annulation de l’arrêté a finalement été confirmée le 19 juillet 2021. Muriel Arnal, présidente fondatrice de One Voice, se réjouit :

 

Les blaireaux sont des animaux pacifiques qui sont protégés dans la majorité des pays d’Europe. Et pour cause ! Leur population reste relativement stable et ils ne créent pas de dommages. La seule raison pour l’autorisation de périodes complémentaires de leur déterrage, c’est le seul plaisir des chasseurs ! 

 

One Voice a dénoncé à plusieurs reprises la cruauté de la vénerie sur terre et de la chasse aux blaireaux, qui sont traqués jusque dans leur terrier et massacrés de manière brutale et cruelle. Plusieurs volontaires de l’association avaient même infiltré un groupe de chasseurs et y avaient tourné des images en caméra cachée particulièrement accablantes.

ADVERTISING