Alcoolique, elle était forcée de boire « 20 bières » par jour. Elle a enfin quitté l’enfer

PUBLICITE

Gjina fait partie des trois ours récemment sauvés par l'association Four Paws International et transférés dans un sanctuaire situé à Pristina, en Albanie, où ils pourront enfin couler des jours paisibles.

 

Pendant trois ans et demi, la jeune femelle a vécu la misérable existence des "ours de restaurant". On compterait une cinquantaine d'ours dans les montagnes d'Albanie retenus prisonniers de minuscules cages dans des restaurants pour servir de divertissent aux clients pendant qu'ils dînent.

 

gjina-ours-biere-four-paws-4Source : Four Paws International

 

Gjina était ainsi forcée de vivre dans une prison de 8 mètres carrés sans aucun abri pour se protéger du soleil ou des intempéries. Selon Four Paws, la femelle était par ailleurs forcée de boire "20 bières" chaque jour, "pour se calmer".

 

gjina-ours-biere-four-paws-9Source : Four Paws International

 

L'enfer de la captivité devait être tellement insupportable que Gjina trouvait certainement une forme de réconfort dans cette consommation contre-nature d'alcool.

 

gjina-ours-biere-four-paws-7Source : Four Paws International

 

Parce qu'il est d'usage que les clients de ces restaurants puissent donner aux ours tout ce qu'ils veulent, Gjina était par ailleurs habituée à une nourriture inadéquate et malsaine, beaucoup trop riche.

 

gjina-ours-biere-four-paws-5Source : Four Paws International

 

Mais le cauchemar est maintenant terminé. Après d'intenses négociations, les militants de l'association Four Paws International ont en effet récemment obtenu la libération de Gjina et l'ont transférée au sanctuaire Prishtina Bear.

 

Sans surprise, son état de santé était assez préoccupant au moment du sauvetage. Gjina ne pesait que 63 kilos, au lieu des 200 qui représentent le poids normal d'un ours adulte.

 

 

ours-europe-sauvetage-5
Source : Four Paws International

 

Par bonheur, la jeune femelle a su rapidement remonter la pente. Arrivée au refuge, Gjina a ainsi savouré ses premiers instants de liberté.

 

À cause de son douloureux passé, l'adaptation à ce nouvel environnement ne sera bien sûr pas immédiat. Gjina va s'approprier les lieux tranquillement, à son rythme. Mais ses progrès sont déjà flagrants.

 

gjina-ours-biere-four-paws-15Source : Four Paws International

 

Timidement, elle semble déjà apprécié de sentir à nouveau la terre sous ses pattes et de pouvoir courir et se baigner à sa guise.

 

gjina-ours-biere-four-paws-6Source : Four Paws International

 

"Ils ne seront plus jamais forcés de faire des numéros ni de boire ou de manger des choses inappropriées. Et surtout, ils ont quitté l'isolation et la privation de la captivité", s'est réjouie l'équipe de Four Paws auprès du site The Dodo, en parlant de Tomi, Pashuk et Gjina, les trois ours sauvés.

 

Découvrez le sauvetage de Gjina ainsi que ses premiers pas au sanctuaire en vidéo :

 

Finally able to run: bear Gjina enjoys her new life!WATCH GJINA RUN! After three and a half years in a tiny cage next to a restaurant in Albania, bear Gjina is finally able to run like she used to in the wild. We rescued the bear and brought her to our Bear Sanctuary Prishtina. That tiny cage, without protection from sun, wind or rain, is now in the past. Do you want other bears to experience these new life conditions?

Then please help us with a donation: https://kampagne.vier-pfoten.org/org/donate

Our thanks goes also to the Albanian Ministry of Environment Ministria e Mjedisit for the good cooperation!

Posted by FOUR PAWS International on Thursday, September 29, 2016

 

Pour que tous les ours encore retenus prisonniers en Albanie dans des conditions révoltantes connaissent le même sort que ces trois miraculés, vous pouvez  signer cette pétition et soutenir les efforts de l'association Four Paws International en faisant un don.

 

*     *     *

 

Sur le même sujet

Les ours « les plus tristes d’Europe » goûtent enfin à la liberté

 

PUBLICITE